Agevillage

La maison de retraite idéale

Respect, professionnalisme au vue des prix exigés, contrôles


Partager :

Que recherche la personne âgée qui décide aujourd'hui de rentrer en maison de retraite ?A se rapprocher de ses enfants ou de ses amis et à pouvoir les recevoir librement, à rompre l'isolement dans lequel elle vivait, à s'éloigner d'une zone d'insécurité, à s'assurer d'une aide et de soins efficaces en cas de perte d'autonomie.

Que demande les familles aujourd'hui ?

Que la maison de retraite accompagne au quotidien leur parent, généralement très âgé (85 ans en moyenne), que des handicaps divers placent dans l'impossibilité de vivre seul à domicile. Comme le souligne le Dr Lucien Mias, ex-responsable du service Gériatrie de l'hôpital de Mazamet , " dans les dix ans à venir, on ne quittera son domicile que s'il y a une perte d'autonomie. Toutes les institutions auront un concept de soin reposant sur un constat : on ne guérit pas la vieillesse, on la gère. Gérer la vieillesse, c'est suppléer aux manques dans la satisfaction des besoins fondamentaux de l'être humain ". (in Vivre au Cantou, cahier de la Fondation de France.)

La maison de retraite Idéale

Une association de familles et de résidents nous livre ses analyses et réflexions sur sa maison de retraite idéale.

Face à ces demandes, le secteur de l'hébergement collectif hésite entre deux stratégies :

  • La première privilégie le mélange des clientèles - handicapés physiques mélangés aux handicapés mentaux, eux-mêmes vivant aux côtés de personnes âgées valides et lucides. Certains praticiens estiment aussi que, à condition de repenser la taille des maisons d'accueil, les personnes " désorientées " gagnent à vivre aux côtés d'autres humains moins démunis au plan intellectuel et physique.
  • Mais la séparation des clientèles a le vent en poupe. Une seconde évolution amène aujourd'hui bon nombre d'établissements à se spécialiser dans l'accueil des personnes âgées " désorientées " - Alzheimer et toutes les formes de démence apparentées -. Une séparation des clientèles permettrait aux établissements d'hébergement de mieux cibler leur offre pour répondre à la demande particulière des familles. Face à une clientèle homogène, expliquent les partisans de cette solution, il est plus facile à un gestionnaire de planifier le nombre et le type de personnel requis, les horaires de travail, la répartition des tâches et des soins spécifiques.

Ouvrir le débat, impliquer la société

Il dépend de chacun qu'AgeVillage devienne un lieu d'expression riche et diversifié. Les forums qui sont ouverts ici et là sur ce site invitent à multiplier les points de vue, les témoignages, les idées.

Retrouvez ces maisons de retraite dans l'annuaire d'agevillage



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -