Agevillage

Conseil de famille : la cellule de crise et de médiation

En concertation avec la personne concernée


Partager :

Évaluez la perte d 'autonomie (test d'autonomie) de votre parent aussi précisément que possible.

Demandez à vos proches de confirmer votre diagnostic. Multipliez les avis médicaux. Faites participer vos frères et soeurs à l'élaboration d'une solution.

Si vous êtes l'aidant principal, ne prenez pas les décisions seul(e) dans l 'urgence. Vous aurez besoin d'aide à l'avenir. Et cette aide se prépare maintenant. Informez donc vos frères et soeurs en permanence et sollicitez leur avis.

Déterminez avec eux ce qui risque de se produire si rien n'est fait.

Évaluez le danger pour la personne âgée elle-même comme pour son soutien le plus immédiat.

Impliquez vos parents.
Si l'état de santé mentale de votre parent âgé le permet, tenez-le informé en permanence des discussions en cours. Il est important et logique qu'une personne âgée soit partie prenante des décisions qui la concernent. Exposez-lui également les relations que vous avez avec vos frères et soeurs et les difficultés que vous pouvez ressentir à vous sentir isolé(e). Ne manifestez ni rancoeur, ni sentiments négatifs. Vous comprenez les autres et vous demandez seulement qu'on vous rende la pareille.

Écoutez ce que vos frères et soeurs ont à dire.
Même si vous sentez que vous êtes le ou la plus qualifié(e) pour prendre les premières décisions, n'écartez pas les suggestions sans les examiner. Cherchez en permanence des compromis. Toute maladresse peut provoquer le découragement et enclencher un cycle classique : frustrés, vexés par vos réactions abruptes, vos frères et soeurs lâcheront pied progressivement. Vous les accuserez alors de vous abandonner sans voir votre part de responsabilité dans cet éloignement.

Faire appel à un médiateur
Médecin de famille, médiateurs familiaux, médiateur en gérontologie (face à la maladie d'Alzheimer), voire médiateur de la République, ... faire appel à un tiers peut aider à dénouer concrètement des situations. L'enjeu : accompager au mieux la personne âgée, fragilisée, vulnérable sans épuiser les proches.



mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -