Agevillage

Autonomie : l'ergothérapie en questions


Partager :

Professionnels de santé assez mal connus, les ergothérapeutes jouent pourtant un rôle essentiel dans les situations de perte d’autonomie. Le métier en questions.

Quel est le rôle d’un ergothérapeute ?

Professionnel de santé au métier encadré, l’ergothérapeute travaille sur les capacités et les incapacités des personnes qu’il accompagne afin d’améliorer leur autonomie.

Dans le détail, son rôle se décompose en 6 missions :

  • Évaluer les capacités et les dysfonctionnements, analyser les besoins, les habitudes de vie, les facteurs environnementaux, les situations de handicap ;
  • Anticiper pour maintenir l'indépendance et améliorer l'autonomie et la participation sociale de la personne ;
  • Proposer des activités, des actions ou des techniques thérapeutiques spécifiques afin de prévenir la perte d'autonomie, et accompagner la personne et ses aidants dans leur quotidien ;
  • Concevoir des environnements sécurisés, adaptés et accessibles ;
  • Préconiser les aides techniques et les assistances technologiques, les aides humaines, les aides animalières, nécessaires à l'autonomie et la qualité de vie au quotidien ;
  • Recommander ou réaliser du petit appareillage provisoire, et entraîner les personnes à leur utilisation.


Qu’apporte-t-il aux personnes qu’il accompagne ?

Il livre des conseils concrets pour faciliter le quotidien, en fonction des besoins, des possibilités et des habitudes de vie de chaque personne, et propose des solutions adaptées, à un coût raisonnable.

Pour que ces solutions soient les plus personnalisées possibles, il se rend chez la personne et réalise une évaluation complète, qui s’articule autour de cinq axes : cognitif, environnementale (le lieu de vie, l’entourage…), psychologique, physique et social.

Comment faire appel à un ergothérapeute ?


Sur les 13 644 ergothérapeutes recensés en France au 1er janvier 2020, un peu plus de 85 % sont salariés, et travaillent pour des hôpitaux, des Ehpad, des centres de rééducation, des Cicat (centres d'information et de conseil en aides techniques)…

L’accompagnement par un ergothérapeute peut être proposé par un professionnel de santé ou dans le cadre d’un programme d’aménagement du logement.

Mais il est aussi possible de faire appel à un ergothérapeute en libéral.

Leurs coordonnées sont disponibles sur le site de l’Association nationale française des ergothérapeutes (ANFE).

Attention, la prestation est rarement remboursée.

Quelles aides financières existent ?


Il est toutefois possible d’être aidé financièrement, notamment dans une optique d’aménager son logement en cas de perte d’autonomie.

Les personnes en situation de handicap s’adresseront à la MDPH, les personnes de plus de 60 ans à leur caisse de retraite, au service de l’Allocation personnalisée d’autonomie si elles la perçoivent, ou au Clic pour connaître les dispositifs existant près de chez elles.

D’autres organismes (associations, Soliha, assurance, bailleur…) peuvent aussi fournir une aide pour financer l’intervention d’un ergothérapeute.

A lire aussi
Aménagement du logement : à quoi sert l'ergothérapeute ?




mis à jour le

Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -