Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dispensation des médicaments - Une liste positive de médicaments en gériatrie : Pharma-fiches

Temps de lecture 4 min

0 commentaires

Une liste positive de médicaments en gériatrie : Pharma-fiches

Le Syndicat national de gérontologie clinique (SNGC) avec le soutien de PRO BTP vient d’éditer les PHARMA-FICHES : 130 fiches de médicaments utilisés en gériatrie disponibles sous forme de classeur ou d’un cd-rom, pour un bon usage des médicaments en gériatrie.

Cet outil très pratique, initié par le docteur Jean-Marie Vetel (gériatre et président du SNGC), permet de trouver très rapidement toutes les informations utiles sur un certain nombre de médicaments.

Un certain nombre de critères ont été retenu pour établir cette liste positive” de médicaments en gériatrie :
- le palmarès des prescriptions en établissements gériatriques
- le Service Médical Rendu important”
- la forme galénique : la possibilité de déconditionner le médicament afin de s’adapter aux difficultés de déglutition fréquentes en gériatrie
- l’existence d’études dans le domaine gériatrique sur la spécialité retenue
- l’existence de générique pour une spécialité donnée
- le recul en pharmacovigilance qui permet une certaine sécurité d’emploi chez les personnes âgées

Le logiciel présente un grand nombre d’avantages : il est interactif, le praticien peut ajouter ses propres fiches de médicamentspour toutmédicament l’existence d’un générique est précisédans un souci de moindre coût”, c’est le médicament le moins cher qui a été référencé pour une même molécule ; tous les autres médicaments comparables à la même classe thérapeutique sont indiquésla présentation de chaque fiche permet une lecture rapide avec l’esentiel à retenir pour un bon usage en gériatrie : des pictos indicateurs sur ce qui est interdit, recommandé ou possible dans la prise du médicament

Introduction
Cette liste réactualisée en 2010 de médicaments ne constitue pas une liste de référence de médicaments indispensables mais doit être considérée comme un support de réflexion pour l’édification d’une liste « positive » de médicaments à utiliser en gériatrie. Elle constitue une liste non exhaustive de spécialités au sein de laquelle les prescripteurs devraient trouver les médicaments nécessaires au traitement de la majorité des pathologies rencontrées en gériatrie. Chacun peut ensuite compléter au gré des besoins de ses patients, le logiciel permettant de créer et d’ajouter de nouvelles fiches.
Sélection
Nous avons réalisé une sélection en fonction de différents critères :
- Nous avons principalement retenu des molécules présentant un Service Médical Rendu (SMR) « important » afin de ne conserver que celles présentant un indiscutable intérêt en matière de santé selon les avis de la Commission de Transparence de la HAS. Cependant certains médicaments à SMR modéré peuvent être utiles voire indispensables, d’autres même à SMR faible peuvent néanmoins être utiles lorsqu’il s’avère que c’est la seule solution acceptée lorsqu’on souhaite sevrer un patient d’un médicament qui pourrait être dangereux lors d’une administration au long cours.
- L’existence d’études dans le domaine gériatrique sur la spécialité retenue : lorsqu’un laboratoire a réalisé des études chez les personnes âgées afin d’en vérifier l’efficacité, les doses requises, les effets secondaires, il apparaît légitime de retenir prioritairement cette spécialité. Rappelons cependant que le nombre d’études impliquant des sujets âgés de plus de 75 ans reste encore très insuffisant.
- La forme galénique : la forme buvable ou la possibilité de déconditionner le médicament dans le but de l’administrer à des sujets présentant des difficultés de déglutition, trouble fréquent en gériatrie, a été ensuite un critère important de choix.
Conditionnement unitaire de la spécialité par le laboratoire : en effet, chaque fois qu’il existe, le choix devrait se porter sur la spécialité qui se présente en conditionnement unitaire ayant non seulement une présentation appropriée de dose mais aussi une identification, elle aussi unitaire, de sa dénomination, son dosage, n° du lot, date de péremption). Cette présentation du médicament facilite la préparation des doses à administrer et le contrôle au moment de la dispensation (par la personne ou un tiers notamment infirmier). C’est un élément majeur de sécurisation du circuit du médicament et de la prévention de la iatrogénie évitable associée.
- Le recul en pharmacovigilance. Les médicaments commercialisés depuis plusieurs années apportent, en gériatrie, une certaine sécurité d’emploi par rapport aux nouveautés encore peu testées « en vraie vie » chez les personnes âgées.
- La commercialisation de médicaments génériques de la spécialité princeps : à une période où les préoccupations économiques sur le coût de la santé sont importantes, il est pertinent de mettre en avant les spécialités disposant d’un produit générique. En effet ces médicaments génériques produisent les mêmes effets thérapeutiques à un moindre coût financier. Ne pouvant spécifier le nom de tous les génériques nous avons simplement mentionné l’existence ou non de produits génériques de la spécialité concernée. La prescription en DCI est requise pour ces médicaments.
- Ces fiches nous ont contraint à des choix qui n’engagent que nous et sont la conséquence de décisions multi factorielles du moment mais nous indiquons (de façon non exhaustive) dans la fiche, plusieurs autres spécialités à même visée thérapeutique qui nous paraissent comparables et qui pourraient parfaitement remplacer la spécialité retenue.
- Ceci permet de renouveler la liste des médicaments retenus , en fonction des appels d’offre et de l’évolution de la qualité des dossiers et des présentations.
- Insistons par ailleurs sur le fait que les médecins peuvent souhaiter connaître au sein d’une même famille de à même visée thérapeutique, plusieurs spécialités différentes afin de varier les traitements dans le temps chez un même malade. Il convient donc ne pas s’enfermer systématiquement dans le carcan : « une indication-une seule spécialité ». C’est la raison pour laquelle nous présentons parfois plusieurs fiches de spécialités pourtant comparables.

Le logiciel PHARMA-FICHES est téléchargeable auprès de l’AERH (Association d’étude et de recherche sur les handicaps) au prix de 53.82 € TTC.

Contact :
A.E.R.H.
Trésorière AM Le Provost
31 rue du 10ème R.A.
56000 VANNES
Tél/​Rép/​Fax : 02 97 47 37 05
Portable : 06 14 04 79 83
Courriel : aerh56@​orange.​fr

Partager cet article

Sur le même sujet