Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maison Carpe Diem : un regard différent, une nouvelle approche pour les malades Alzheimer - Les ressources humaines = ressources clés

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Les ressources humaines = ressources clés

Nous avons rencontré Nicole Poirier, québecquoise, ambassadrice de sa petite unité de vie Carpe Diem” dans le cadre des conférences du Centre de rencontre des générations”,

qui avaient pour thème Risquer la Vie”. Nicole Poirier était venue témoigner de l’histoire de sa maison Carpe Diem” à Trois-Rivières au Québec, fondée sur un nouveau regard porté sur les malades Alzheimer, leur famille.

Des inévitables oui mais…” ce n’est pas possible…, …on n’y arrivera pas, elle a tenté un oui peut-être”.
Balayant les obligations administratives, les carcants organisationnels (fonctions, organigrammes…), elle a travaillé, lu, écouté, appris des autres (société Alzheimer de la Mauricie) et a loué un presbytère qui n’était pas aux normes” mais habité d’une âme.
Dix ans après, 30 salariés s’occupent de 15 personnes malades alzheimer, de leurs familles, et d’un reseau de services à domicile.

Son secret : le recrutement et la qualité des équipes qui travaillent au contact des malades, des familles.Pour Nicole Poirier, ces ressources humaines sont la haute technologie de la prise en charge.

Partager cet article

Sur le même sujet