Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maison Carpe Diem : un regard différent, une nouvelle approche pour les malades Alzheimer - Un long processus de recrutement des intervenants professionnels ou bénévoles (*)

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Un long processus de recrutement des intervenants professionnels ou bénévoles (*)

Les étapes

  • Etape 1. Appel à candidature pour un intervenant auprès de personnes âgées, malades Alzheimer.
  • Etape 2. Sélection sur dossier
  • Etape 3. Entrevues individuelles avec la direction (reste 20 personnes)
  • Etape 4. Etape de Formation/​sélection : deux demi-journées de mises en situation, jeux de rôle : évaluation des capacités d’écoute, de validation des principes de la maison, de la capacité à travailler en équipe. Avec l’expérience, il se trouve que les personnes les moins expressives, les moins actives dans le groupe, les plus en retrait, qui se remettent en question, qui écoutent et observent (qui disent « ne pas savoir »…) seront les meilleures recrues.
  • Etape 5. Trois à quatre personnes sont sélectionnées : elles viennent travailler en observation. Parfois certaines abandonnent à ce stade (leurs remarques fréquentes : la maison n’est pas assez structurée)
  • Etape 6. Après sélection : trois mois de période d’essai. L’équipe fait la sélection au final.

La maison Carpe Diem accueille beaucoup d’étudiants en Psycho-Gériatrie qui vont prendre le temps de leurs études et accompagner la maison sur le plan conceptuel, organisationnel…
Si les bénévoles ne font pas de soins, d’hygiène… ils participent comme les intervenants à la vie de la maison, aux sorties…
Le processus de sélection est donc le même.

Les demi-journées de rencontres sont régulières, comme inscrites dans le rythme de vie de la structure qui doit, toujours, recruter.

Partager cet article

Sur le même sujet