Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les Maia, méthode d'action pour l'intégration des services d'aide et de soin dans le champ de l'autonomie - Pour simplifier le parcours du couple malade/aidants

Temps de lecture 3 min

0 commentaires

Pour simplifier le parcours du couple malade/​aidants

Maia est une méthode qui associe tous les acteurs engagés dans l’accompagnement des personnes âgées de soixante ans et plus, en perte d’autonomie, et de leurs aidants grâce à une démarche innovante : l’intégration des services d’aide et de soins.

Les Maia, méthode d'action pour l'intégration des services d'aide et de soin dans le champ de l'autonomieLa méthode Maia participe à la lisibilité du système d’aide et de soins, à la simplification et à l’optimisation du parcours des personnes âgées.

Issues du Plan Alzheimer 2008 – 2012, les Maia doivent permettre de renforcer l’articulation et la complémentarité des différents acteurs du monde sanitaire, social et médico-social.

Elles sont financées par les Agences régionales de santé sur le Fonds d’intervention régional.

Maia : 6 composantes

Trois mécanismes interdépendants :

-La concertation qui permet de décloisonner les différents secteurs et de construire un projet commun entre tous les acteurs concernés.

-Le guichet intégré qui consiste à fournir partout une réponse harmonisée et adaptée aux besoins des personnes âgées, en les orientant vers les ressources adéquates. 

-La gestion de cas qui permet un suivi intensif au long cours d’une personne âgée en situation complexe. Le gestionnaire de cas est l’interlocuteur direct de la personne, du médecin traitant, des professionnels intervenant au domicile. Il est le référent des situations complexes et contribue ainsi à améliorer l’organisation du système de prise en charge en identifiant les éventuels dysfonctionnements.

Pour chaque dispositif Maia, 2 à 3 gestionnaires sont recrutés.

A noter : les inclusions en gestion de cas se font selon des critères nationaux.

Trois outils essentiels pour la prise en compte des besoins de la personne âgée :

- Le formulaire d’analyse multidimensionnelle ;

- Le plan de service individualisé (PSI) qui permet de définir et planifier les différentes interventions auprès de la personne âgée en situation complexe ;

- Les réunions de synthèse.

Maia, avec qui ?

Les Maia s’appuient sur les services et professionnels identifiés localement comme légitimes pour créer des partenariats (Conseils départementaux, réseaux de santé gérontologiques …).

Les Maia s’adressent aux différents professionnels intervenant auprès de la personne âgée en perte d’autonomie (médecin, infirmier, assistant social, ergothérapeute, tuteurs, auxiliaire de vie sociale…) et permettent de réduire la dispersion des services en favorisant la circulation de l’information et en assurant la coordination des aides et des soins à domicile. C’est à la fois du temps gagné pour les professionnels et des démarches simplifiées pour les familles.

Le pilotage de la mise en œuvre de la méthode Maia


Il est assuré par un professionnel dédié : le pilote Maia. Il est le garant de l’implantation de la concertation, du lancement du mode d’organisation commun et partagé par tous les acteurs et partenaires du monde sanitaire (notamment les hôpitaux, les cliniques, les réseaux de santé), social (CIAS, CCAS…) et médico-social (Clic, Ssiad…). Il assure la mise en place et le suivi de la gestion de cas.

Il anime, en lien avec l’ARS, une « concertation tactique » qui rassemble les responsables et directeurs des établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux et les professionnels de santé libéraux concernés, pour travailler sur les problématiques du territoire.

Ces problématiques sont remontées en « table de concertation stratégique », qui réunit décideurs et financeurs.

Pilotes et gestionnaires de cas doivent répondre à des compétences définies par un cahier des charges national approuvé par le décret n° 2011 – 1210 du 29 septembre 2011 et par l’arrêté du 16 novembre 2012.

Où en est le déploiement des Maia ?

Maia est désormais une réalité, les dispositifs se déploient sur l’ensemble du territoire national depuis 2011.

Fin 2017, tout le territoire devrait être couvert par 350 Maia.

A noter que le Plan maladies neurodégénératives 2014 – 2019 dans sa mesure 34 prévoit de « poursuivre l’effort et consolider la dynamique d’intégration des services d’aide et de soins pour les personnes âgées en perte d’autonomie grâce au déploiement des dispositifs Maia ».

Les coordonnées des Maia sont disponibles sur l’annuaire Agevillage​.com

Partager cet article

Sur le même sujet