Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

6ème colloque sur les Approches non-médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer les 14 et 15 novembre 2013 à Paris - Cadre de vie

Temps de lecture 7 min

0 commentaires

Cadre de vie

Delphine Labry Pour une meilleure qualité d’usage des structures d’accueil des malades Alzheimer

Delphine Labry, chef de projet, Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques (Certu)
- Locaux et aménagements des structures d’accueil de malades d’Alzheimer
- Qualité d’usage
- Recommandations

L’accueil des malades d’Alzheimer dans des unités spécialisées constitue un enjeu majeur de la prise en charge. La conception de ces bâtiments, si elle répond aux enjeux de la qualité d’usage, peut contribuer à une amélioration significative de la prise en charge des malades. Dès lors, il s’agit de répondre au mieux aux besoins et attentes des résidents, de leurs familles, et du personnel, tout en opérant les arbitrages nécessaires, dans une démarche visant une cohérence globale.

Télécharger le texte de son intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Retrouvez notre article et l’interview de Delphine Labry



Philippe Crone

Le concept d’ambiance sociale

Philippe Crône, animateur, formateur, directeur d’IGM Animation
- Concept d’animation sociale : ambiance socio-culturelle
- Animation solidaire

Comment créer une ambiance socio-émotionnelle et une animation solidaire qui puissent profiter à chacun des résidents en ehpad ?

Télécharger le texte de son intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Retrouvez notre article et l’interview de Philippe Crône





Stephane Adam et Laurent FaragIntérêt d’une lumière modulée dans l’aménagement des lieux de vie réservés aux personnes âgées atteintes de démence : de la théorie à la pratique

Laurent Farag, orthophoniste, aspirant éthicien, Cliniques de l’ISoSL, Site du Pèrî , Liège, Belgique
Stéphane Adam, docteur en psychologie, Unité de Psychologie de la Sénescence, Université de Liège, Belgique

- Lumière modulée
- Aménagement des espaces
- Physiologie, chronobiologie et comportement

Parmi les approches non-pharmacologiques, les aménagements environnementaux occupent une place importante. Ils aident à l’orientation spatiale et temporelle, donnent à la structure de soin un caractère accueillant et rassurant, contribuent à la qualité de vie générale des résidents. La lumière, en plus d’être un élément constitutif de cet environnement « friendly », est un synchroniseur puissant de notre horloge biologique. L’apprivoiser pour en faire une thérapeutique douce agissant tant sur l’orientation que sur l’humeur et le sommeil serait sans conteste une avancée significative dans le champ des approches « hors médicament ».

Télécharger le texte de leur intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Retrouvez notre article et l’interview de Laurent Farag et Stéphane Adam


Déficit visuel et auditif : guide pour l’adaptation des établissements médico-sociaux et sanitaires

Anne Saint-Laurent et Nathalie LouisAnne Saint-Laurent, directrice de l’action sociale, Fédérations Agirc et Arrco
Nathalie Louis, ergonome, Accès-Cité Mutualité Française Anjou Mayenne

- Conséquences fonctionnelles liées au vieillissement
- Les points de vigilance : éclairage, sources sonores, contrastes
- Aménager les espaces de vie collectifs et privatifs

Moins bien entendre, moins bien voir : c’est une grande banalité lorsque l’on avance en âge. En établissement de retraite, les déficits visuels et auditifs pénalisent pourtant insidieusement le quotidien des résidents comme celui du personnel. L’action sociale des régimes de retraite complémentaire Agirc et Arrco, en partenariat avec la Mutualité Française Anjou Mayenne, diffuse un guide de préconisations très concrètes pour l’adaptation des établissements médico-sociaux et sanitaires aux déficiences sensorielles.

Télécharger le texte de leur intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Consulter également notre article sur le guide de bonnes pratiques pour adapter les établissements médico-sociaux aux déficiences sensorielles des personnes âgées.

Retrouvez notre article et l’interview de Anne Saint-Laurent et Nathalie Louis

Architecte et directrice de la maison de l'amitié à albi Quand l’architecte rencontre les résidents et les équipes soignantes

- Projet d’établissement, projets architecturaux, projet de soin
- Caractéristiques des métiers : maitrise d’oeuvre, maitrise d’ouvrage, architecte, soignants
- Structuration des espaces, points de vigilance

La Maison de l’Amitié, Albi (81) : Nicole Camboulive, directrice, Pascal Anglès, architecte DPLG, Magali Fieffé, gouvernante

Télécharger le texte de leur intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Retrouvez notre article et l’interview d’équipe de La Maison de l’Amitié, Albi (81)


Laurence Luquel, isabelle agostino Éthique, services basés sur les nouvelles technologies, expériences

Laurence Luquel, médecin-chef, Hôpital privé gériatrique des Magnolias, Ballainvilliers (91)

Isabelle Agostino, responsable du pôle médico-social, Hôpital privé gériatrique des Magnolias, Ballainvilliers (91)

Retrouvez notre article et l’interview de Laurence Luquel et Isabelle Agostino

Ethique, technologies, autonomie, habitat : retour d’expérience à l’Hôpital Privé Gériatrique Les Magnolias
PAR E. GAUSSENS, L. LUQUEL, I. AGOSTINO-GASCHARD, L. HIRSCH, I. PELÉ
Télécharger le texte de leur intervention en pdf
(revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).


Karim Aksas, laurent Hirsch


Karim Aksas, managing director Vigilio TeleMedical


Laurent Hirsch, vice-président Link Care Services









Principes théoriques et modalités d’application pour l’aménagement des lieux de vie des personnes malades Alzheimer

Kevin CharrasKevin Charras, responsable du pôle Interventions Psychosociales, Fondation Médéric Alzheimer
- Démarche d’évaluation
- Pluridisciplinarité
- Études de cas

L’environnement a d’autre fonction que celle de la simple décoration et va au-delà des briques et du mortier. Pourtant loin d’un objectif d’accompagnement de type hospitalier, ces environnements architecturaux n’en sont aujourd’hui pas moins médicalisés.
Trop souvent pensé sans consulter les principaux usagers, les espaces d’accueil pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer méritent une attention particulière qui réunisse tant les professionnels que les familles et leurs proches institutionnalisés.
L’adaptation du bâti passe par une recherche d’adéquation entre les usagers, le projet d’établissement et le projet architectural.

Télécharger le texte de son intervention en pdf (revue de gériatrie et gérontologie — octobre 2013).

Retrouvez notre article et l’interview de Kevin Charras


John ZeiselHuit critères de design d’environnement pour les personnes malades Alzheimer

Dr John Zeisel,
président et co-fondateur de Hearthstone Alzheimer Care
- Le design d’environnement
- Critères recommandés

Huit critères de performance environnementale pour soutenir les soins de la démence centrée sur la personne : contrôle des sorties, espaces de circulation, espaces privatifs, espaces communs, jardins thérapeutiques, ambiance résidentielle, les cinq sens, indépendance et « empowerment ».

Télécharger le texte de son intervention paru dans les actes du colloque 2013

Retrouvez notre article et son interview


Edouard LaubiesUn, deux, trois… EHPAD : les enseignements à chaque projet

Édouard Laubies, PDG du groupe Odyssenior
- Création d’Ehpad : du projet à la réalisation
- Évaluation et évolution à chaque projet

Pour bien construire, il faut exploiter !
Le regard des professionnels de terrain sur leur outil de travail détermine les choix pertinents d’un EHPAD fonctionnel.
Avec sept constructions successives de 76 à 110 lits, le groupe Odyssenior a pu expérimenter les différents choix pris en matière d’architecture et d’aménagement.
Grâce aux constructions successives, les opportunités se sont succédées pour améliorer l’ergonomie des bâtiments.
L’ouverture puis l’exploitation de ces établissements a permis d’expérimenter de nouvelles approches concernant l’agencement des espaces ; et a aussi permis de concentrer les efforts vers une architecture au service du projet de vie.

Télécharger le texte de son intervention paru dans les actes du colloque 2013

Retrouvez notre article et son interview

Retour au sommaire

Partager cet article

Sur le même sujet