Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : colloque 2014 sur les approches non-médicamenteuses de la maladie d'Alzheimer - Nutrition, restauration - Sommaire

Temps de lecture 29 min

0 commentaires

Sommaire

Colloque 2014 des approches non médicamenteuses

Le 7ème Colloque sur les Approches non médicamenteuses de la maladie d’Alzheimer sur le thème Nutrition et restauration, organisé par Agevillage et le réseau des organismes de formation Humanitude a réuni plus d’un millier de professionnels du prendre soin, à la Cité des Sciences, les 13 et 14 novembre 2014.

Nous avons donné la parole à des médecins, dentistes, orthophonistes, soignants, cuisiniers, dirigeants d’établissements et services à domicile qui ont pris à bras le corps cette question de l’alimentation des vieilles personnes malades jusqu’au bout de leur vie. Face au sentiment d’impuissance, face à l’échec, ces professionnels s’interrogent avec bienveillance, ils montent des groupes de travail pluridisciplinaires, en un mot ils agissent. Ils transforment leurs organisations, leurs cultures.
Ils sont résilients et se réinventent.
Ils s’informent et se forment, avec humilité et bienveillance.
Ils s’interrogent et réfléchissent à ces drôles de maisons où ils travaillent et qui mettent à l’écart ceux que la société ne veut plus voir, comme l’a souligné le Pr Ameisen, président du Comité consultatif national d’éthique. Ils découvrent que les vieilles personnes accueillies, aidées, aux cerveaux très malades, ne demandent qu’à être reconnues par les autres humains, jusqu’au bout, quelle que soit leur culture (européenne, japonaise). Savoir les aider n’est pas naturel. Cela s’apprend. Merci Rosette Marescotti et Yves Gineste.
Ils s’engagent : favoriser le plaisir de manger est un acte fort de non-abandon des personnes âgées, fragilisées, malades, en fin de vie.

A lire aussi :
l’édito d’Annie de Vivie : le plaisir de manger jusqu’au bout

Nous vous proposons de retrouver dans ce dossier, les textes, plenières ou interviews filmées des intervenants. Bonne lecture !

Au sommaire :

INTRODUCTION : A table !
Annie de Vivie
Rosette Marescotti
Yves Gineste

PHILOSOPHIE — ÉTHIQUE
Le droit pour protéger et soutenir les capacités des personnes vulnérables
Fin de vie — Fin de l’alimentation. Pourquoi ? À quelles conditions ?“
Résilience et personne âgée
Humanitude : le toucher, le lien universel ? Les nouvelles compréhensions
La symbolique des aliments et de l’alimentation

NUTRITIONRESTAURATION
Le point de vue des personnes âgées à leur domicile et en institution
L’alimentation de la personne âgée : actualités scientifiques — Halte aux idées reçues
Dénutrition des personnes âgées : l’alerte est donnée Hommage au Pr Charles-Henri Rapin
Les innovateurs, explorateurs, militants du goût Un self, un bistrot à la Maison de l’Amitié, Albi (81)
Un chef étoilé en Ehpad : l’expérience du groupe Odyssenior
Bouchées enrichies adaptées : le goût de l’autonomie
En route vers le Label Humanitude
Oser proposer une alimentation aux personnes fragilisées avec les concepts de plats picorés et savourés
Fausses routes ? Et si l’on faisait fausse route ?
Repas mixés : la seule réponse aux troubles de la déglutition ?“
Oeufs coquilles, légumes du jardin : comment allier plaisirs et réglementations ?
Guide pratique : alimentation des malades Alzheimer à domicile et en institution
Bien vieillir, bien manger, bien sourire
La campagne Sénior’Sourire
Fausses routes, asphyxies : découvrez la manoeuvre de la table
Le concept de gastronomie holistique : vers le repas prescrit

PRENDRE SOIN EN FRANCE ET À L’INTERNATIONAL
L’Activité Physique Adaptée : un outil de prévention santé universelle
Pouvoir du soignant : notion d’humilité
Humanitude comme outil de management en appui du médecin coordonnateur
Pertinence de la prescription de l’alimentation entérale — Évaluation des pratiques professionnelles”
Approches non médicamenteuses au Japon : l’Humanitude à l’université et au CHU de Tokyo“
Évaluation des approches Humanitude et Snoezelen au Portugal
Les questions éthiques liées au grand âge

A table ! Introduction d’Annie de Vivie, Rosette Marescotti et Yves Gineste

La dénutrition des personnes qui avancent en âge est un sujet réel, important (elle touche près de 50 % des résidents en Ehpad), mal connu, complexe et multifactoriel.Les équipes expriment leur désarroi voire leur impuissance devant cette réalité.L’enjeu de nos journées de formation est de vous donner des pistes de réflexion, de partager des expériences réussies et des regards parfois éloignés des pratiques quotidiennes.

Au menu, nous vous proposons tout d’abord de réfléchir au sens de l’alimentation, à sa symbolique.Écoutons ce qu’en pensent deux psychanalystes Catherine Bergeret-Amselek et Alain Amselek. Regardons du côté de la résilience chère à Boris Cyrulnik et Louis Ploton.Acceptons l’humilité avec Rosette Marescotti et Yves Gineste.

En entrée, nous allons oser regarder la vérité en face sur les enjeux de la dénutrition et des pistes du PNSS (Programme national nutrition et santé) avec la gériatre nutritionniste Virginie Van Wymelbeke associée au sociologue Philippe Cardon qui a interrogé les personnes âgés elles-mêmes tant à domicile qu’en établissement.Oser affronter les tabous du refus de s’alimenter, de la fin de l’alimentation en fin de vie est très difficile. Nos peurs individuelles et collectives se marient. Nous donnons ici la parole à la psychologue Marie de Hennezel, à Laurent Farag, orthophoniste et conseiller en éthique clinique, et à la gériatre le Dr Laure Cloarec-Blanchard.

En plat principal : si on osait tester, expérimenter, bousculer les habitudes et les organisations ? C’est le crédo de nombreuses équipes de terrain dont la Maison de l’Amitié à Albi avec son self pour les malades Alzheimer et son Bistrot ouvert à tous. Dans le groupe Odyssenior, un chef étoilé apporte son regard professionnel et perfectionniste, notamment concernant le service à table.

Au Foyer Notre Dame de Puyraveau, on a inventé les « Bouchées enrichies adaptées » disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Quant au Réseau Regies 95, il regroupe l’ensemble des Ehpad du département et mène des réflexions/​actions du CLAN aux Olympiades, des mixés en passant par le respect quotidien de l’hygiène bucco-dentaire.

Martine Perron est une ancienne directrice d’Ehpad qui a développé un concept de plats picorés et savourés.Sans oublier les expériences internationales qui nous viennent du Japon et du Portugal.Oser allier plaisir et réglementation, voilà une ambition pimentée !

Le cabinet ec6 ose proposer des oeufs coque en Ehpad. Les orthophonistes Xavier Cormary et Yann Tannou estiment que nous faisons peut-être fausse route sur les « fausses routes ». Au sujet des fausses routes, le professeur Hubert Blain nous expliquera la manoeuvre de la table utilisée avec succès.

Quant aux auteurs du guide alimentation des malades Alzheimer, ils seront appuyés par la vision holistique des repas et de la restauration que nous fera découvrir Sabine Soubielle, directrice de l’IGM Restauration.

Vision appliquée par les établissements qui sont « en route vers le Label Humanitude ». Le plateau de fromage est européen avec le programme « manger – bouger » piloté par Siel Bleu.

Et enfin pour le dessert, revenons à l’éthique, à la réflexion sur nos pratiques avec notamment Anne Caron-Déglise, magistrat, ancien président de la Chambre des Tutelles de la Cour d’appel de Paris.

Un programme qui se veut résolument optimiste dans la lutte contre la dénutrition vers une alimentation plaisir, participant de l’évolution des milieux de soin en milieux de vie.

Annie de Vivie,
fondatrice d’Agevillage.com, et coordinatrice des Instituts de formationGineste-Marescotti (Humanitude®) en France.Rosette Marescotti et Yves Gineste,
co-auteurs de l’approche Humanitude®.

PHILOSOPHIE — ÉTHIQUE

Le droit pour protéger et soutenir les capacités des personnes vulnérables
- Les mesures de protection des personnes
- Les enjeux du consentement éclairé

Anne Caron-Déglise, magistrat, ancien président de la Chambre des Tutelles de la Cour d’appel de Paris

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et notre interview


Fin de vie – fin de l’alimentation. Pourquoi ? À quelles conditions ?

Marie de Hennezel

Respecter le syndrome de glissement chez la personne âgée
L’anorexie finale, une mort en douceur pour les personnes âgées

Marie de Hennezel
, psychologue et écrivain

Que signifie mourir dans la dignité pour les personnes âgées ? Le plus souvent, mourir dans leur lit, sans souffrir, sans être maintenu artificiellement en vie, et surtout pas à l’hôpital. Elles savent que 20 % des personnes âgées en Ehpad atterrissent ainsi aux urgences, et meurent alors souvent sur un brancard dans une forme d’anonymat et de solitude. Cette mort-là, elles n’en veulent pas. Elles ne veulent pas non plus courir le risque qu’on abrège leur vie à leur insu, si elles expriment une lassitude de vivre.(…)

Respecter le syndrome de glissement chez la personne âgée
(Télécharger le texte de son intervention en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et notre interview


Laure cloarec-blanchard

Fin de vie : comment lever les peurs quant à la fin de l’alimentation et de l’hydratation
Les conséquences de la toute fin de vie sur l’alimentation
Analyse des peurs quant à la faim

Dr Laure Cloarec-Blanchard, médecin gériatre nutritionniste, Groupe Noble Age

Les soignants ou les aidants sont souvent confrontés à l’impossibilité complète ou partielle d’alimenter ou d’hydrater en quantité normale les personnes âgées arrivant à la phase terminale de leurs maladies.
Cette situation difficile à interpréter et à accepter, éveille dans chaque cas des conflits de valeurs et des angoisses. Le projet nutritionnel doit avoir des objectifs adaptés à la phase de la maladie .(…)

Fin de vie : comment lever les peurs quant à la fin de l’alimentation et de l’hydratation (Télécharger le texte de son intervention en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et notre interview


Laurent farag

Quels moyens la faim justifie-t-elle ? L’éthique clinique à la rencontre des interrogations soignantes

Laurent Farag, orthophoniste, attaché en communication médicale et scientifique, conseiller en éthique clinique, Cliniques Valdor-Pèrî (ISoSL), Liège, Belgique

Malgré la sensibilisation de l’ensemble du système sanitaire à la philosophie des soins palliatifs, il reste bien plus difficile pour les équipes d’interrompre une alimentation ou une hydratation que d’interrompre tout autre soin. L’EBMedicine a permis de dégager des arguments forts pour asseoir les pratiques sur des preuves scientifiques et élaborer des protocoles rigoureux. Et pourtant, dans la mise en oeuvre de ces protocoles au chevet du malade, certains soignants restent en souffrance.(…)

« Il va mourir de faim, il va mourir de soif » ; des arguments cognitifs, et leurs limites… (Télécharger le texte de son intervention en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et notre interview

Louis Ploton

Résilience et grand âge
L’accompagnement du désir de vivre des personnes fragilisées par l’âge et la maladie

Louis Ploton,
professeur émérite de gérontologie, Université Lyon‑2

Il y a lieu de distinguer le vieillissement subi potentiellement porteur de désadaptation et d’évolutions psychopathologies du vieillissement réussi dont l’intéressé tire un parti positif.
Quant au vieillissement résilient, il concerne les personnes qui, dans les suites d’un traumatisme, réagissent psychologiquement et socialement par un développement inédit (militantisme, reprise d’études, créativité artistique ou littéraire) ou, plus simplement, s’épanouissent d’une façon imprévisible et originale, par exemple, grâce à une authentique histoire d’amour.

Résilience et grand âge
(Télécharger le texte de son intervention en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et notre interview


Yves Gineste

Humanitude : le toucher, le lien universel ? Les nouvelles compréhensions

Rosette Marescotti, directrice CEC-IGM, co-auteur de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® dite « Humanitude »

Yves Gineste,
directeur de formation, co-auteur de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® dite « Humanitude »

De nouvelles compréhensions du fonctionnement neurologique de l’humain semblent nous permettre de mieux comprendre les résultats obtenus lors de l’application de la méthodologie de soin Gineste Marescotti® : patients qui reparlent après parfois trois ans de silence, qui remarchent, qui sourient. Ce que nous appelons la troisième naissance semble pouvoir s’expliquer, entre autre en s’appuyant sur les travaux d’Antonio Damasio, avec le protosoi, le soi noyau et le soi autobiographique.

Humanitude® : le toucher, le lien universel ? Les nouvelles compréhensions
(Télécharger le texte de leurs interventions en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de leurs interventions et interview


Catherine Amselek

La symbolique des aliments et de l’alimentation
Les concepts psychanalytiques qui sous-tendent l’alimentation

Catherine Bergeret-Amselek, psychanalyste, organisatrice de La cause des aînés

L’exposé que je propose va tenter d’éclairer le rapport que nous entretenons à la nourriture d’une toute autre manière. Il s’agira de revenir sur les fondements archaïques de l’oralité, oralité exacerbée dans un retour à des processus originaires inhérents au retour sur soi et à la régression plus ou moins forte selon le contexte occasionnée par une crise existentielle sans précédent : celle de la sénescence qui bouleverse complétement notre rapport au corps et au temps.(…)

Ce qui est en jeu dans le fait de se nourrir
(Télécharger le texte de son intervention en pdf)

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et notre interview


Alain Amselek

Alain Amselek, psychanalyste

Manger est un acte symbolique et le mangeur, un être culturel et un être psychique. Le mangeur devient ce qu’il consomme et il s’approprie les qualités symboliques de l’aliment. Il est voué au conflit entre principe de plaisir et principe de réalité et il est pris dans les jeux entre pulsions de vie et pulsion de mort. Il touche par là au Mystère et au Sacré.

La symbolique des aliments et de l’alimentation
(Télécharger le texte de son intervention en pdf)

NUTRITION — RESTAURATION

Le point de vue des personnes âgées à leur domicile et en institution

Philippe Cardon, Maître de conférences en sociologie à l’Université Lille 3

Après avoir rendu compte des spécificités de l’alimentation des personnes âgées et montré en quoi l’alimentation occupe une place centrale de leur vie quotidienne, nous interrogerons les effets de la dépendance culinaire, à domicile et en institution, et la manière dont les personnes âgées y font face.

Le point de vue des personnes âgées à leur domicile et en institution

Téléchargez le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


L’alimentation de la personne âgée : actualités scientifiques — Halte aux idées reçues

Virginie Van Wymelbeke

Virginie Van Wymelbeke, docteur en nutrition au Centre de gériatrie du CHU de Dijon

Manger-Bouger… c’est la santé pourrait-on dire, tellement le lien entre alimentation, mobilité et prévention est maintenant admis. Et manger selon ses besoins et ses goûts est un plus.
C’est aussi le moyen le plus accessible de modifier l’évolution du vieillissement car s’il est inéluctable d’avancer en âge, mal vieillir n’est pas une fatalité.
Enfin, alors que jusqu’à un passé récent l’on était persuadé que la dépendance lors du vieillissement était définitive, on sait maintenant que ce n’est pas le cas et que toute « fragilité » entrainée à un moment donné, par une aggravation d’une pathologie chronique ou une intervention non prévue est réversible et que le retour à un état antérieur est possible si l’on en prend soin… Il n’est jamais trop tard pour bien faire !
La nutrition est ainsi un important facteur de santé et de bien-être donc de « bien vieillir ». Chez les personnes âgées, le risque majeur est la dénutrition, souvent sous-diagnostiquée. Pour la prévenir, il faut sensibiliser les familles, les personnels, les sociétés de restauration, et s’assurer d’une alimentation adaptée en termes de qualité et de quantité, c’est s’alimenter de manière équilibrée et variée. Favoriser le maintien d’un bon état nutritionnel chez une personne âgée, c’est l’aider à maintenir son autonomie et sa qualité de vie.

L’alimentation des personnes âgées, comment lutter contre les idées reçues
Télécharger le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention



Didier Buffet

Dénutrition des personnes âgées : l’alerte est donnée — Hommage au Pr Charles-Henri Rapin

Didier Buffet, gérontologue, fondateur de Nutrisenior

La dénutrition en France touche 4 à 10 % des personnes âgées vivant à domicile. Avec le vieillissement de la population, elle apparaît comme un enjeu majeur de santé publique. Il apparait primordial d’évaluer la dénutrition le plus précocement possible, de la prendre en charge rapidement. Le diagramme isonutritionnel est un prototype d’outil facile à utiliser permettant de suivre le statut nutritionnel. Retarder la dénutrition c’est retarder l’entrée en dépendance, c’est garantir une qualité de vie plus durable et des années à vivre supplémentaires.

Dénutrition – Diagramme iso nutritionnel et hommage à C.H. Rapin
télécharger le texte de son intervention en pdf


Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview

Les innovateurs, explorateurs, militants du goût

Un self, un bistrot à la Maison de l’Amitié, Albi (81)
Armande Roques, présidente de la Maison de l’Amitié à Albi

équipe maison de lamitié

Valérie Fontaine, attachée de direction
Nelly Bedout, maîtresse de maison du Centre d’Accueil de Jour

Le foyer restaurant de la Maison de l’Amitié met tout en oeuvre pour offrir un service de qualité aux adhérents de l’association en favorisant le choix, la liberté et le mouvement. Cela s’appuie sur une mixité des publics, un environnement accueillant et convivial, une ouverture constante sur l’extérieur et un partage de vie dans un milieu qui se veut ordinaire. Le bistrot poursuit cette volonté de répondre aux nouveaux besoins, aux envies en alliant modernité et proximité.

Un self, un bistrot à la Maison de l’Amitié, Albi (81)

télécharger le texte de leur intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview


Marc Tellier

Un chef étoilé en Ehpad : l’expérience du groupe Odyssenior

Marc Tellier, restaurateur de formation classique, chef étoilé au guide Michelin

Travailler sur l’accueil, le lieu, la conception des menus, les recettes, les équipes de cuisine et de salle, autant de projets et de mises en oeuvre qui ont permis de redonner du plaisir du plaisir à table sans révolutionner les habitudes alimentaires des résidents.Retrouvez le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


Bouchées enrichies adaptées : le goût de l’autonomie

Equipe notre dame de puyraveau

Christophe Favrelière, directeur de l’Ehpad Notre Dame de Puyraveau
Lucille Favreau, responsable hébergement
Valérie Fazilleau, chargée de projet infirmière coordinatrice

Face au constat en 2007 de 50 % de ses résidents dénutris, l’Ehpad Foyer Notre Dame de Puyraveau a lancé plusieurs actions dont la création de bouchées enrichies qui se déclinent à partir des menus du jour et dont la texture lisse permet d’être consommées par tous les résidants, à toute heure. Ces bouchées participent de la démarche « Alimentation plaisir » portée par l’ensemble des équipes. Résultats : depuis 2009, le pourcentage de personnes dénutries reste stable autour de 13 %.

Retrouvez le texte de leur intervention en pdf et notre article sur leur ouvrage Bouchées enrichies adaptées : le goût de l’autonomie.

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview



Martine Perron

Oser proposer une alimentation aux personnes fragilisées avec les concepts de plats picorés et savourés

Martine Perron, auteure, consultante spécialisée en gérontologieL’accroissement de l’espérance de vie confronte nos sociétés à une nouvelle génération de publics très âgés dont nous devinons peu à peu les particularismes…

Le concept de nourriture en mode picoré et savouré est conçu pour offrir une offre de restauration adaptée aux différents types de handicaps subis par ces personnes. L’objectif principal étant d’apporter à celles-ci une nourriture adaptée, variée et basée sur la notion fondamentale de plaisir.

Retrouvez le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview


Yann Tannou

Fausses routes ? Et si l’on faisait fausse route ? Repas mixés : la seule réponse aux troubles de la déglutition ?

Xavier Cormary et Yann Tannou,
orthophonistes

Les personnes âgées souffrant de démences de type Alzheimer (DTA) présentent souvent des difficultés apparentes de déglutition au moment des repas. Le principe de précaution par la mise en place d’une alimentation mixée et de liquides épaissis ou gélifiés est trop généralisé sans être véritablement étudié ou évalué. Il s’avère que cette alimentation engendre des effets pervers bien plus délétères. Pour assurer une prévention adaptée, le chantier est conséquent, à commencer par un changement de culture.

Retrouvez le texte de leur intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview


Eric Commelin

Oeufs coquilles, légumes du jardin : comment allier plaisirs et réglementations ?

Eric Commelin,
directeur EC6
Julien Garnier, expert culinaire texture modifiée

Il faut dépasser les contraintes pour revenir à une restauration authentique pour que l’alimentation reprenne des couleurs et des formes. L’innovation doit être au service de l’authenticité : oeufs à la coque et mouillettes, cuisson en papillote… La technologie doit être mise au service du défi nutritionnel et d’une cuisine plaisir : gastronomie moléculaire au service des textures modifiées, sécurisation du service des oeufs, retour à une fabrication « maison » intégrale… Le Groupe EC6 a enrichi la palette du savoir-faire des cuisiniers pour revenir aux fondamentaux culinaires. Il accompagne les cuisiniers vers des solutions simples pour répondre aux souhaits de nos aînés.

Retrouvez le texte de leur intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview


Sandrine Waterlot

Guide pratique : alimentation des malades Alzheimer à domicile et en institution

Sandrine Waterlot, expert restauration et nutrition
Paul Tronchon, ingénieur agroalimentaire, fondateur Saveurs et Vie

Il faut dépasser les contraintes pour revenir à une restauration authentique pour que l’alimentation reprenne des couleurs et des formes. L’innovation doit être au service de l’authenticité : oeufs à la coque et mouillettes, cuisson en papillote… La technologie doit être mise au service du défi nutritionnel et d’une cuisine plaisir : gastronomie moléculaire au service des textures modifiées, sécurisation du service des oeufs, retour à une fabrication « maison » intégrale… Le Groupe EC6 a enrichi la palette du savoir-faire des cuisiniers pour revenir aux fondamentaux culinaires. Il accompagne les cuisiniers vers des solutions simples pour répondre aux souhaits de nos aînés.

Retrouvez le texte de leur intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview


Bien vieillir, bien manger, bien sourire

Christian Boissel

Christian Boissel, directeur d’Ehpad, président du REGIES-95

Dr Joseph John Baranès, chirurgien-dentiste, responsable scientifique et coordinateur de l’action bucco-dentaire du REGIES-95

Françoise Lorentz, kinésithérapeute, cadre de santé, coordonnatrice du REGIES-95

En établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, la formation des soignants et la trans-professionnalité sont la clef de voûte de toute action en faveur de l’amélioration de la santé buccodentaire des résidents. C’est ce que montrent les résultats d’une étude-action réunissant un réseau de 70 Ehpad du Val d’Oise (REGIES-95), une équipe hospitalo-universitaire et libérale ainsi que des enseignants- chercheurs en sciences de l’éducation.

Retrouvez le texte de leur intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de leur intervention et interview


Eric Nicolas Bory

La campagne Sénior’Sourire

Dr Eric Nicolas Bory, odontologiste, épidémiologiste clinicien au Centre Hospitalier le Vinatier, président de l’association SOHDEV

Présentation de la campagne de santé publique Sénior’Sourire, soutenue par le groupe Réunica

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview


Hubert Blain

Fausses routes, asphyxies : découvrez la manoeuvre de la table
Hubert Blain , gériatre, professeur d’université au Pôle de Gériatrie CHU Montpellier.

En France près de 4000 décès surviennent annuellement par asphyxie lors d’une fausse route, ces fausse-route graves intéressant le plus souvent des enfants et des sujets âgés ayant fréquemment une pathologie neurologique, des difficultés de déglutition et/​ou prenant des médicaments sédatifs. En cas d’obstruction incomplète des voies respiratoires chez un patient conscient capable de tousser et de respirer, il convient de l’encourager à tousser. Chez un patient conscient, incapable de tousser et de respirer, il est recommandé de donner 5 claques entre les omoplates avec la paume de la main, voire d’utiliser en première intention la manoeuvre de Heimlich. Nous décrivons la manoeuvre de la table, inspirée de la manoeuvre de Mofenson utilisée chez le nourrisson, qui a été utilisée avec succès à 6 reprises après échec de la manoeuvre de Heimlich chez des patients âgés inconscients victimes d’une asphyxie liée à un corps étranger alimentaire.

Télécharger le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


Sabine Soubielle

Le concept de gastronomie holistique : vers le repas prescrit
Sabine Soubielle, formatrice, directrice de l’Institut Gineste-Marescotti Restauration

Les derniers constats concernant le statut nutritionnel des adultes très âgés en situation de dépendance sont préoccupants. Les dernières recommandations invitent les professionnels des établissements d’accueil à promouvoir une alimentation plaisir répondant aux désirs des usagers quels que soient leurs âges et leurs difficultés.
Cependant, la dénutrition n’est pas qu’une affaire d’aliments. Avec le concept de Gastronomie Holistique® et en lien direct avec la Philosophie de l’Humanitude®, je vous invite à découvrir une vision originale de la restauration et du plaisir autour de la table en collectivité.

Télécharger le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview

PRENDRE SOIN EN FRANCE ET A L’INTERNATIONAL

En route vers le Label Humanitude

Katherine Gardella, chargée de mission Asshumevie

L’association Asshumevie améliore la qualité de son accompagnement des établissements ou services pour aider à faire vivre la méthodologie de soin Gineste Marescotti® dite « Humanitude » grâce au processus « Vers le Label ». Elle améliore ses outils. Le manuel d’évaluation du Label Humanitude a été enrichi et adapté pour le domicile.

Retrouvez le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


Jean-Michel Ricard

Lactivité physique adaptée : un outil de prévention santé universelle

Jean-Michel Ricard, co-fondateur de Siel Bleu

Créé en 1997, le Groupe Associatif Siel Bleu a pour objectif la prévention santé tout au long du cycle de vie et l’amélioration de la qualité de vie des personnes fragilisées telles que les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les personnes atteintes de maladies chroniques. Ses 400 salariés diplômés et spécialisés interviennent auprès de 80 000 bénéficiaires chaque semaine avec pour grand principe fondateur l’accessibilité financière des activités. Le Groupe Associatif Siel Bleu est présent sur plus de 70 départements français, en Belgique, en Irlande et en Espagne.

Retrouvez le texte de son intervention en pdf

Lire notre article avec les vidéos de son intervention et interview



Rosette Marescotti



Rosette Marescotti, directrice CEC-IGM, co-auteur de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® dite « Humanitude »

Yves Gineste, directeur de formation, co-auteur de la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® dite « Humanitude

Pour ne pas prendre le pouvoir sur l’autre, il nous semble que l’humilité doit être une attitude professionnelle.
Le manque d’humilité, la prise de pouvoir peut humilier la personne fragilisée mais aussi, dangereusement, sans en avoir conscience, nuire à la santé de la personne. Les réponses de l’Humanitude.

Télécharger le texte de leur intervention

Lire notre article avec les vidéos de leurs interventions et interview


Candida Delmas

Humanitude comme outil de management en appui du médecin coordonnateur

Dr Candida Delmas, médecin coordonnateur en Ehpad et Usld

La méthodologie de soin Gineste Marescotti® peut constituer une aide pour l’exercice des missions du médecin coordonnateur ainsi que pour la mise en oeuvre des recommandations ANESM et HAS en vigueur au sein de l’Ehpad. Sur le plan individuel, l’Humanitude apporte des outils spécifiques permettant de formaliser les besoins des résidents et de réaliser les actes de soin en tenant compte des attentes de la personne et du potentiel d’amélioration de sa santé. Sur le plan institutionnel, la Philosophie de l’Humanitude® et les concepts tels que la toilette évaluative se révèlent être des outils de management utiles afin de mieux travailler en équipe pour un soin plus sûr, plus personnalisé visant la meilleure qualité de vie possible.

Télécharger le texte de son intervention

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview


Pertinence de la prescription de l’alimentation entérale — Évaluation des pratiques professionnelles

Dr Candida Delmas, médecin coordonnateur en Ehpad et Usld

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


Miwako Honda

Approches non médicamenteuses au Japon : l’Humanitude à l’université et au CHU de Tokyo

Dr Miwako Honda, directeur du Département de Médecine Générale, National Hospital Organization Tokyo Medical Center

Le Japon a l’espérance de vie la plus élevée, de 87 ans environ. On estime à près de 8,2 millions de personnes âgées atteintes de troubles cognitivo-mnésiques qui auront besoin de services de prise en soin adaptés, ce qui représente 28 % de la population japonaise. L’établissement d’un soin gériatrique standardisé et efficace devient un défi urgent à relever. La Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® complète basée sur les sensations, l’émotion et la communication verbale, a été introduite au Japon en janvier 2012. Elle a rapidement été reconnue et acceptée par l’académie de médecine et de soins infirmiers.
Télécharger le texte de son intervention

Lire notre article avec la vidéo de son intervention et interview

Évaluation des approches Humanitude et Snoezelen au Portugal

Araujo joao


João Araújo, infirmier, formateur IGM Portugal

La relation dans la santé est considérée comme une compétence optionnelle et les évaluations de rendement portent sur les compétences techniques, en négligeant la qualité des interactions. La méthodologie de soin Gineste-Marescotti®, basée sur la Philosophie de l’Humanitude®, favorise la professionnalisation de la relation de soins. Son impact a été mesuré dans plusieurs unités de soin au Portugal.

Télécharger le texte de son intervention

Lire notre article avec la vidéo de son intervention


Amelia Martins

L’Humanitude® et l’approche Snoezelen pour les personnes âgées institutionnalisées

Amélia Martins, directrice d’établissement, Portugal

Nous avons mené une étude sur les effets d’un programme de stimulation Snoezelen sur le bien-être subjectif quotidien des résidents de notre établissement, engagé dans la démarche Humanitude. À partir de cette étude, nous considérons que les bénéfices de la stimulation multi-sensorielle Snoezelen sont indiscutables en particulier chez les personnes démentes résidant en institution. Nous avons constaté que la plupart des personnes stimulées ont présenté des améliorations et une meilleure qualité de vie.
Télécharger le texte de son intervention

Lire notre article avec la vidéo de son intervention 



Jean-Claude Ameisen

Les questions éthiques liées au grand âge

Jean-Claude Ameisen, médecin, chercheur, professeur d’immunologie, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE)

Lire notre article avec les vidéos de son intervention et interview

Partager cet article

Sur le même sujet