Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le métier d'art-thérapeute - Attributions principales

Temps de lecture 4 min

0 commentaires

Attributions principales

L’art-thérapeute est un membre de l’équipe paramédicale. L’art-thérapie moderne est l’exploitation du potentiel artistique dans une visée thérapeutique et humanitaire alors que l’art-thérapie traditionnelle est une forme de psychothérapie à support artistique.

Art-thérapieAttributions principales

L’art-thérapeute en établissement n’interprète pas l’œuvre, il utilise l’activité artistique pour activer ou réorganiser le processus d’expression, de communication ou de relation. Il sait, dans un but sanitaire, exploiter le pouvoir et les effets de l’art. 

Il possède des compétences artistiques et exploite les bienfaits d’une ou plusieurs techniques artistiques, notamment le pouvoir expressif, les effets relationnels, et la recherche du plaisir esthétique, afin d’aider des personnes à recouvrer, améliorer, maintenir des capacités d’expression, de communication ou de relation.

Il stimule les capacités préservées physiques/​mentales/​sociales du patient par une activité artistique adaptée afin de restaurer son estime, confiance et affirmation de soi conjointement avec une bonne qualité des ressentis physiques, la bonne adaptation de la structure corporelle et l’engagement dans l’élan moteur.

Un savoir-faire particulier
L’art-thérapeute a une méthode de travail fondée sur la rigueur thérapeutique et l’esprit scientifique. Il établit un protocole de prise en charge art-thérapeutique en lien avec l’objectif général de l’équipe paramédicale (objectif thérapeutique, stratégies thérapeutiques, évaluation…) et met en œuvre des moyens adaptés. L’art-thérapeute sait faire un bilan et une synthèse clairs, précis et justifiés.
Le Musicothérapeute
Le musicothérapeute est un art-thérapeute à dominante musique. En participant avec succès à un atelier artistique spécialisé en musique, l’art-thérapeute à dominante musique peut être dénommé musicothérapeute”.

Formation

Certification d’art-thérapeute — Titre officiel répertorié par l’Etat — niveau II et niveau 6 européen

I. Cycle Initiation à l’Art-thérapie — Tours — toutes techniques artistiques

II. Cycle Art-thérapie — deux parties consécutives :
- Fondements théoriques et pratiques — Tours / Lyon / Lille — toutes techniques artistiques
- Applications méthodologiques- Tours — toutes techniques artistiques

III. Ateliers artistiques spécialisés — Tours

Le titre d’Art-thérapeute est obtenu après validation des différents cycles de la certification d’art-thérapeute et l’acquisition de la totalité des compétences métier validées par l’ Afratapem ou Ecole d’Art-thérapie de Tours et l’Etat.


Diplôme Universitaire d’Art-thérapie (UFR médecine) en collaboration avec l’Afratapem

Dans l’une des Facultés de médecine de Tours, Grenoble ou Lille (ICL).

L’ Afratapem ou Ecole d’Art-thérapie de Tours reconnue par la communauté scientifique, est un centre de formation en Art-thérapie (toutes techniques artistiques : musicothérapie, arts corporels et thérapie…).

Pour en savoir plus

Salaires et lieux dexercice

Le salaire varie en fonction du statut.

Salariés

Pour les salarié(e)s d’une structure publique ou privée (CDD ou CDI), le taux horaire moyen est de 21€ brut. (source AFRATAPEM)

Libéraux

On constate aujourd’hui un taux horaire moyen de 42€ avec un taux maximum constaté de 80€. (source AFRATAPEM)

Le dispositif auto-entrepreneur permet à l’art-thérapeute de commencer une activité sans risque (paiement simplifié des cotisations) ou en complément d’une autre activité

Salariés par un intermédiaire

L’art-thérapeute peut également faire appel à une société qui facture directement ses prestations à la structure d’accueil ou au patient et rémunère l’art-thérapeute en tant que salarié.

Le taux horaire moyen est alors de 28 euros. (source AFRATAPEM)

Lieux d’exercice

  • Hôpitaux publics, CHU : services de gériatrie, psychiatrie, oncologie, neurologie, alcoologie, maternité, pédiatrie, hématologie, soins palliatifs, troubles alimentaires,
  • Cliniques publiques ou privées,
  • Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD), Résidences pour personnes âgées, maisons de retraite, 
  • Établissements de soins de suite et de rééducation : centres de rééducation fonctionnelle et neurologique ou de médecine physique et de réadaptation, maisons d’enfants à caractère sanitaire, établissements de repos et de convalescence, centres de diététique médicale et chirurgicale,
  • Services sanitaires et médico-pédagogiques : CMPP (centres médico-psycho-pédagogiques), CAT (centres d’aide par le travail), CATTP (centres d’accueil thérapeutique à temps partiel), 
  • Établissements d’enseignement spécialisé ou quartiers sensibles, sections d’enseignement général et professionnel adapté, classes relais, 
  • Organisations humanitaires : associations, fondations, 
  • Centres sociaux, foyers d’accueil (sans domicile fixe), associations de réinsertion,
  • Municipalité secteur social, animation, éducation spécialisée et médiation
  • Maisons d’arrêt…


Pour en savoir + :
L’Art-thérapie en France : état chiffré et commenté (publication AFRATAPEM – janvier 2013)

Ressources utiles

Acteurs du réseau

L’AFRATAPEM, Ecole d’Art-thérapie de Tours est un centre de formation en Art-thérapie (toutes techniques artistiques : musicothérapie, arts corporels et thérapie…).

FFAT, Fédération française des art-thérapeutes.

Inecat, Association art-&-thérapie, Institut national d’expression, de création, d’art et transformation

Evènements


Articles

Livres à lire 

Partager cet article

Sur le même sujet