Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Approches non-médicamenteuses - "Prendre soin et milieux de vie" - 4ème colloque international 3 et 4 novembre 2011 - Se reconstruire autrement, Claude Pinault, autour de son livre "Le syndrome du bocal"

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Se reconstruire autrement, Claude Pinault, autour de son livre Le syndrome du bocal”

Enfermé à l’intérieur de son corps comme dans un bocal inhospitalier, Claude Pinault est atteint du syndrome de Guillain Barré dans sa forme la plus sévère : la forme axonale subaiguë.
En quelques heures sa vie bascule. 300 jours immobilisé sur le dos, comme une tortue échouée sur un lit à air pulsé, il va s’acharner pourtant à redevenir un homme debout.
C’est un véritable voyage au bout de l’enfer… Malgré les pronostics les plus pessimistes, « malheureusement monsieur Pinault vous ne remarcherez plus…», il va trouver l’énergie pour se reconstruire autrement. Ceci est la 4ème de couverture du Syndrome du bocal
Lire la suite

Pour me remettre debout, j’ai fait un voyage immobile en positivant, visualisant les choses”. explique Claude Pinault. Tout était prétexte à petit bonheur. En secrétant des hormones de bonheur le corps créé des enzimes qui boostent” le système immunitaire.
Il parle les attitudes de soignants qui l’ont suivi. Attitudes négatives de certains médecins. Attitude poistive, de confiance, de la part d’autres.

Lire cet extrait de l’intervention de Claude Pinault 

Avec l’appui d’Yves Gineste, Claude Pinault lit deux courts chapitres de son livre : La becquée dans lequel il décrit les comportements des personnels (infirmières, aides soignant(e)s) qui lui donnaient à manger et Cachez ce sein, chapitre dans lequel il explique que, pour avancer, il est besoin de fantasmer, donner du sens.


Lire cet extrait de l’intervention de Claude Pinault

Avant/​Maintenant. Soit je me lamente en regardant ma vie d’avant soit je m’accomode , j’accepte d’être différent”, explique Claude Pinault. Il faut exagérer le bruit du bonheur”. Il parle de ses bonheurs de maintenant ainsi que de l’adaptation nécessaire à tout un chacun qui vieillit. « Il faut s’inventer de nouveaux buts, de nouveau territoires”. Faire le deuil de sa vie d’avant et profiter du moment présent. Il dit son bonheur de voir, de sentir ses doigts bouger, de faire rire son petit fils Lazare” avec sa béquille …

Interview

Retrouvez Claude Pinault sur son site

Syndrôme du bocal de Claude pinault


Le syndrome du bocal [Broché]
Claude Pinault
EUR 21,00
Broché : 346 pages
Editeur : Buchet Chastel (9 avril 2009)
Collection : Essais et documents

Partager cet article

Sur le même sujet