Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Burn out : symptômes et diagnostic par l'HAS - Epuisement professionnel par perte de sens

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Epuisement professionnel par perte de sens

Burn out médico-social santéLa Haute autorité de santé (HAS) publie des recommandations pour aider les médecins traitants et médecins du travail à diagnostiquer le burn-out (syndrome d’épuisement professionnel), le prendre en charge de façon adaptée et accompagner le retour au travail.

Manifestations qui alertent

Elles sont plus ou moins importantes, d’installation progressive et souvent insidieuse, en rupture avec l’état antérieur.

L’HAS propose cette liste non exhaustive :

  • Manifestations émotionnelles : anxiété, tensions musculaires diffuses, tristesse de l’humeur ou manque d’entrain, irritabilité, hypersensibilité, absence d’émotion ;
  • Manifestations cognitives : troubles de la mémoire, de l’attention, de la concentration, des fonctions exécutives ;
  • Manifestations comportementales ou interpersonnelles : repli sur soi, isolement social, comportement agressif, parfois violent, diminution de l’empathie, ressentiment et hostilité à l’égard des collaborateurs ; comportements addictifs ;
  • Manifestations motivationnelles ou liées à l’attitude : désengagement progressif, baisse de motivation et du moral, effritement des valeurs associées au travail ; doutes sur ses propres compétences (remise en cause professionnelle, dévalorisation) ;
  • Manifestations physiques non spécifiques : asthénie, troubles du sommeil, troubles musculo-squelettiques (type lombalgies, cervicalgies, etc.), crampes, céphalées, vertiges, anorexie, troubles gastro-intestinaux

La démarche diagnostique de l’HAS permet de caractériser le syndrome en repérant des pathologies sous-jacentes éventuelles telles que, notamment, un trouble de l’adaptation, un trouble anxieux, un trouble dépressif ou un état de stress post-traumatique. Le risque suicidaire doit être particulièrement évalué. Cette démarche implique une recherche des facteurs de risques.

Un bilan somatique doit rechercher une pathologie organique associée qui aurait pu se manifester par certains des symptômes cités.

Quant à l’analyse des conditions de travail, elle est faite prioritairement avec le médecin du travail, ou le centre de consultation de pathologie
professionnelle.

Ces recommandations de l’HAS se limitent au volet clinique.
L’action sur le milieu et l’organisation du travail sont exclues du champ de ces recommandations même si elles sont indispensables dans une démarche de prévention du burnout. 

Accédez aux deux fiches
- Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout — Fiche mémo

- Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout — Rapport d’élaboration 

Partager cet article

Sur le même sujet