Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des tests de marche pour évaluer l'équilibre -

Temps de lecture 1 min

0 commentaires
Les troubles de la marche, de l’équilibre sont une conséquence du vieillissement et s’accompagnent des risques de chute et donc d’une augmentation du degré de dépendance. Evaluer l’équilibre, à partir de tests simples, peut donc permettre de prendre les mesures nécessaires pour prévenir d’une perte d’autonomie.

Apparition de l’arthrose, baisse de la sensibilité tactile, de la vue, vieillissement du système vestibulaire… Les causes de la dégradation de l’équilibre chez une personne âgée sont multiples et les repérer au plus vite peut permettre de maintenir une certaine qualité de vie.

Vieillir debout


Simple et rapide à réaliser, la Station unipodale est un test sommaire pour évaluer l’équilibre et donc le risque de chute potentiel. Il consiste à demander au patient de se tenir au moins 5 secondes sur une jambe (celle de son choix). Si la personne n’arrive pas à tenir 5 secondes dans cette position, elle présente alors un risque de chute élevé.

Le test Up and go” apprécie l’équilibre à partir de critères plus nombreux, comme les transferts assis/​debout, la marche ou les changements de direction. Le test débute chaussé et assis sur une chaise sans accoudoirs. Le patient doit se lever, marcher 3 mètres et retourner s’assoir.

  • L’exercice réalisé en moins de 20 secondes indique une absence de risque de chute,
  • Si le patient met plus de 30 secondes pour réaliser le parcours, sa capacité à sortir sans aide est alors très faible.


Adapter les soins en fonction de l’équilibre


Pour une évaluation encore plus précise, l’épreuve Tinetti analyse l’équilibre à travers des situations du quotidien. 17 questions permettent d’attribuer un score au patient. Score qui permet ensuite d’évaluer le risque de chute. 

Les questions portent autour des capacités à se mouvoir, de la longueur des pas à la capacité de se lever sans aide. 
Télécharger le test Tinetti.

L’Humanitude propose une classification basée sur l’équilibre et l’autonomie afin de pouvoir adapter les soins en fonction des besoins de chacun. Six catégories permettent de renseigner sur les personnes qui peuvent marcher librement, jusqu’à celles beaucoup plus dépendantes, qui ne peuvent plus tenir sur leurs jambes.


Partager cet article

Sur le même sujet