Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les Opco (opérateurs de compétences) - Comment s'articulent les Opco pour les métiers du grand âge

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Comment s’articulent les Opco pour les métiers du grand âge

Depuis le 1er avril 2019, les 11 opérateurs de compétences (Opco) sont entrés en vigueur. Ils remplacent les 20 anciens Opca (organismes paritaires collecteurs agréés) et s’organisent autour de champs de cohérence et de pertinence économique pour offrir plus d’homogénéité afin de répondre au mieux aux enjeux de compétences.

Les Opco pour qui et pour quoi faire ?


Ces Opco ont pour rôle : 
  • de financer des contrats d’apprentissage et de professionnalisation
  • de faciliter l’évolution professionnelle des salariés
  • d’accompagner les PME dans la formation
  • de servir d’appui technique aux branches pour la mise en place de certifications



(Source : Association OPCA DEFi)

Les acteurs du grands âge sont pour l’instant répartis sur deux opérateurs de compétences : 
  • L’Opco Cohésion sociale qui concerne plus d’1 million de salariés, dont ceux du secteur de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile.
  • L’Opco Santé couvre lui, 1,1 million de salariés dont ceux des établissements médico-sociaux et des établissements privés de soins.


Vers une fusion des Opco Santé et Cohésion sociale


A peine agréés, les 11 opérateurs de compétences vont être amenés à évoluer et se réduire à 10. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé un regroupement des Opco Santé et Cohésion sociale au sein d’un seul opérateur de compétences, d’ici un à deux ans.

Une solution qui pourrait satisfaire tout le monde et particulièrement l’Una qui souhaitait dans un premier temps rejoindre l’Opco Santé avant de se rallier à la décision de l’USB Domicile et d’intégrer l’Opco Cohésion sociale.

Une volonté de l’Una fondée sur une nécessité de décloisonnement des activités en lien avec le parcours de vie et de soins des personnes soignées, accueillies ou hébergées”, avec pour objectif la construction d’une filière économique partagée assise sur des métiers et des parcours professionnels complémentaires”.

Aujourd’hui, le bureau de l’Opco Santé est composé comme suit :
• Présidence : Sébastien Bosch (Unicancer) — Franck Monfort (CGT)
• Trésorerie : Thierry Fels (CFDT) — Jean Louis Maurizi (FHP)
• Secrétariat : Jean-Pierre Mercier (Fehap) — Eric Deniset (FO)
• Membres du bureau : Jean-Jacques Billou (Synerpa), Mohamed Abdelatif (Nexem), Jean-Marie Poujol (Nexem), Laurent Terme (CFDT), Joelle Lossouarn (CGT), Carmen Catarino (FO)

Les conseils d’administration des Opco comprendront par ailleurs un commissaire du gouvernement, qui assistera donc aux séances du CA avec voix consultative, en compagnie des représentants des employeurs et des salariés.

Pascal Foucart, nommé par arrêté du 12 avril 2019, jouera ce rôle à la fois pour l’Opco Santé et l’Opco Cohésion sociale.

Stéphane Remy a quant à lui été nommé commissaire du gouvernement à l’Opco Entreprises de proximité, qui concerne notamment les salariés du particulier employeur.



Partager cet article

Sur le même sujet