Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Hébergement temporaire, IDE de nuit : l'Anap scrute les territoires Paerpa - Retours d'expériences

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Retours d’expériences

L’agence vient de publier deux guides élaborés à partir des retours d’expérience des territoires Paerpa. L’un porte sur l’hébergement temporaire, l’autre sur la mutualisation des IDE de nuit.

Construits sur le même modèle, les guides commencent par expliquer les principaux enseignements de ces expérimentations, en mettant en lumière les éléments clefs permettant de déployer efficacement ces dispositifs.

Sans surprise, il s’agit dans les deux cas de travailler soigneusement la communication et de réfléchir à l’élaboration d’outils communs.

Pour l’hébergement temporaire, l’Anap insiste notamment sur la nécessité de penser des critères communs d’inclusion et des outils de liaison communs entre acteurs du sanitaire et du médico-social, dans la mesure où l’hébergement temporaire a pour objectif ici de « réduire les hospitalisations et les réhospitalisations évitables », souligne le Pr Claude Jeandel en introduction de l’outil.

Pour les expérimentations de mutualisations d’IDE de nuit, communication et mise en commun d’outils s’avèrent d’autant plus essentiels que les auteurs du guide notent des difficultés à mobiliser les acteurs.

La deuxième partie des guides éclaire ces enseignements principaux d’exemples tirés des retours d’expériences sur des territoires Paerpa : la Basse-Corrèze, Bordeaux, les Hautes-Pyrénées, la Mayene, Paris, le Valenciennois-Quercitain, auxquels s’ajoutent, pour l’hébergement temporaire, la Bourgogne nivernaise, le Grand Nancy et l’Indre-et-Loire.

Dans leur troisième partie, les guides reviennent sur les bénéfices issus de la mise en place de ces dispositifs, même si les impacts médico-économiques de la présence d’IDE de nuit en Ehpad n’a pas encore été évaluée.

Feuilleter en ligne ou télécharger

Partager cet article

Sur le même sujet