Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Risques psycho-sociaux : que faire face au "travail émotionnellement exigeant" ? - Comprendre pour mieux intervenir

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Comprendre pour mieux intervenir

Stress, cadences, confrontation à la maladie ou la mort : les risques psycho-sociaux comptent parmi les principaux risques en Ehpad comme dans les services d’aide à domicile.


Les Québécois parlent de « travail émotionnellement exigeant », c’est-à-dire de professions où l’on trouve « une demande émotionnelle élevée dont les effets sont amplifiés par le manque de ressources nécessaires pour gérer cette demande ».

Un contexte qui peut générer détresse psychologique mais aussi des manifestations physiques comme des troubles musculosquelettiques, indique l’Institut national de santé publique du Québec.

Entre la nature même des métiers, les injonctions contradictoires, la perte de sens, le sentiment de devoir non accompli, les conditions de travail, que faire pour lutter contre les conséquences délétères de ce travail émotionnellement exigeant ?

Redonner du pouvoir d’agir

Pour l’institut, ce travail de prévention doit s’articuler autour de cinq axes :

  • Le soutien, interne et externe, des pairs comme de l’encadrement ;
  • La mise en place d’espaces de parole ;
  • La mise en place d’outils (formations, protocoles) ;
  • Le réaménagement du temps pour laisser des temps de ressourcement et d’accalmie ;
  • La reconnaissance des familles, de l’organisation et, idéalement de la société.

Des changements organisationnels, des investissements auxquels il faut se résoudre… mais qui en valent la peine : selon l’Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (EU-OSHA), un euro investi dans la promotion de la santé au travail génère un retour sur investissement de 2,5 à 4,8 euros…

A noter : l’Agence nationale de l’amélioration des conditions de travail organise sa semaine 2019 pour la qualité de vie au travail du 17 au 21 juin.

Pour aller plus loin
Travail émotionnellement exigeant chez les travailleurs du réseau : comprendre pour mieux intervenir 

Partager cet article

Sur le même sujet