Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Organiser l'hygiène bucco-dentaire en établissement -

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Les problèmes bucco-dentaires chez les personnes âgées peuvent avoir des conséquences délétères. Douleurs ou absences de dents compliquent la mastication, entraînant des problèmes de digestion et peuvent conduire à la dénutrition. 


Se former


Afin de veiller à la bonne santé bucco-dentaire des résidents, une étude de l’Agirc-Arrco et l’UFSBD estime qu’au moins 30 % du personnel doit être formé aux bonnes pratiques.

En ce sens, l’Union française pour la santé bucco-dentaire propose des formations en EHPAD afin d’enrichir les connaissances en matière d’hygiène bucco-dentaire, mais aussi d’apporter les outils qui permettront de veiller à la santé bucco-dentaire des résidents. 

De la gestion du stress du patient à la mise en place de protocoles d’hygiène individualisés, ces formations de 7h dispensées par un chirurgien-dentiste de l’UFSBD permettent de mettre la problématique de l’hygiène bucco-dentaire au coeur du projet médical de l’établissement.


Organiser la vigilance


l’Agirc-Arrco et l’UFSBD rappellent que la surveillance bucco-dentaire au sein de l’établissement passe par : 
  • le bilan bucco-dentaire d’entrée
  • la création d’un volet dentaire dans les dossiers des résidents
  • la mise en place de protocoles d’hygiène
  • l’application éventuelle de pictogrammes dans les salles de bains des résidents


Faciliter l’accès aux soins


L’Agirc-Arrco et l’UFSBD recommandent par ailleurs une collaboration transversale entre tous les professionnels, internes ou extérieurs à l’établissement, qui suivent les résidents, en respectant quatre axes : 

  • Créer une cellule de coordination et d’orientation pour le suivi du dispositif et l’organisation rationnelle des soins, sous la responsabilité du chirurgien-dentiste référent.
  • Favoriser la prise en charge en libéral en créant un protocole d’accompagnement des patients.
  • Identifier les structures intermédiaires en adéquation avec les besoins des personnes âgées.
  • Permettre les soins de proximité, en utilisant une mallette de soins portative, afin d’assurer la permanence et la continuité des soins.
Partager cet article

Sur le même sujet