Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Risque biologique : savoir prévenir et réagir - deuxième partie - Quelles mesures prendre en cas de risque de contamination ?

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Quelles mesures prendre en cas de risque de contamination ?



Malgré la mise en place de mesures de prévention adéquate (voir notre dossier de la semaine dernière), un membre du personnel a été exposé. Le point sur les consignes et les outils utiles pour réagir vite et bien.




Pour l’identifier, connaître précisément les risques associés et connaître la conduite à tenir, l’INRS met à disposition deux outils.

La base de données Baobab (base d’observation des agents biologiques) et son moteur de recherche qui permet de trouver des agents biologiques selon différents critères : nom de l’agent biologique, voie de transmission (peau, respiratoire, muqueuses…), maladie associée…

Pour chacun des agents, une fiche synthétique donne des informations clefs : description, conséquences potentielles de la contamination et traitement, sources de contamination, distribution géographique…

Conduite à tenir

Plus complète, la base Eficatt, pour exposition fortuite à un agent infectieux et conduite à tenir en milieu de travail, permet elle aussi une recherche par différents critères : agent pathogène, maladie ou recherche libre (par exemple morsure, tique…).

Au-delà des informations sur l’agent pathogène, elle détaille les mesures à prendre en cas de contamination (gestes à accomplir immédiatement, suivi médical, démarches de signalement, de déclaration éventuelles…).

Au total, une cinquantaine de fiches sont en ligne, de la bronchiolite à VRS au zika en passant par la grippe, la légionellose ou les infections à bactéries multi-résistantes (BMR) digestives.

Consulter Baobab
Consulter Eficatt

Exposition au sang


L’exposition au sang constitue un cas particulier, avec des mesures spécifiques associées.

Pour rappel, sont qualifiés d’accidents avec exposition au sang tous les contacts avec du sang, un liquide biologique contenant du sang, que celui-ci soit visible ou non (liquide céphalo-rachidien, sécrétions génitales…), et ce lors d’une piqûre, d’une coupure, d’un contact avec une peau lésée ou d’une projection sur une muqueuse.

Il convient alors :

  • De nettoyer la zone immédiatement à l’eau et au savon pour la peau puis de désinfecter au moins cinq minutes
  • De rincer abondamment au moins cinq minutes s’il s’agit d’une projection sur muqueuses
  • De prendre un avis médical dans l’heure pour un traitement post-exposition le plus rapide possible si nécessaire
  • D’informer la hiérarchie, le médecin du travail, et déclarer l’accident du travail dans les 24 heures.

Pour aller plus loin
Partager cet article

Sur le même sujet