Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Impact positif de l'art sur les symptômes anxio-dépressifs - Quand les tableaux du Louvre améliorent la qualité des résidents... et des professionnels !

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Quand les tableaux du Louvre améliorent la qualité des résidents… et des professionnels !


Les Rencontres gérontologiques de l’Amdor 2000 ces 3 et 4 octobre 2019 en Martinique avaient pour thème l’importance de l’habitat, de l’habiter. L’occasion pour le professeur Joël Belmin de présenter une étude menée en 2015 sur l’impact positif de l’art sur les symptômes anxio-dépressifs.

Les tableaux du Louvre dans les chambres des malades


Une convention « Culture et santé” entre l’ARS Ile-de-France, la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France (DRAC) et l’hôpital Charles-Foix a permis de rendre accessible artothèque itinérante du musée du Louvre.

Une centaine de reproductions d’œuvres du musée (peintures, sculptures) étaient exposées dans les espaces extérieurs et intérieurs de l’hôpital.

Au regard d’un groupe contrôle, un groupe de patients s’est vu proposé par les psychologues du service le choix d’une oeuvre dans un catalogue de 50 reproductions.

Avant transfert dans le service et 15 jours après leurs entrées, ces patients ont été testés avec l’échelle HAD, Hospital anxiety and depression scale, qui permet de dépister les troubles anxieux et dépressifs.

Les 30 patients fragiles des deux groupes étaient âgés de 83 à 87 ans avec un MMSE, Mini-Mental State Examination, entre 19 et 21.

Lévolution favorable des scores montre un impact positif de l’art sur les symptômes anxio-dépressifs des patients. L’exposition aux oeuvres choisies favorise l’expression d’émotions, la communication et les interactions sociales.

Pour découvrir les sources d’art proches des domiciles des personnes aidées et des établissements : cliquez-ici

Partager cet article

Sur le même sujet