Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des outils pour inciter les équipes à se faire vacciner - L'exemple du CHU de Rennes

Temps de lecture 3 min

0 commentaires

L’exemple du CHU de Rennes

Quotidiennement au contact de personnes fragiles, les équipes en EHPAD sont susceptibles, comme tout un chacun, de contracter la grippe et de contaminer les résidents. Pour sensibiliser et motiver le personnel à se prémunir de cette infection virale très contagieuse, plusieurs initiatives se sont mises en place pour promouvoir la vaccination. Explications.


Il y a quelques semaines, nous avions relayé la démarche de l’ARS Grand Est, qui a diffusé à l’ensemble des EHPAD de la région des kits de promotion de la vaccination anti-grippale. 

Cette semaine nous vous proposons l’exemple du CHU de Rennes.

En 2017/2018, à peine 24 % du personnel du CHU était vacciné contre la grippe. 

Une enquête a donc été menée pour comprendre les freins liés à la vaccination :
  • 83 % doutent de l’efficacité du vaccin
  • 62 % craignent des effets indésirables
  • 56 % estiment avoir une immunité suffisante
  • 48 % ont peur de se faire inoculer la grippe par la vaccin
  • 21 % avouent avoir un manque de connaissance sur la grippe
  • 30 % pensent que les mesures barrières (port du masque…) sont suffisantes


Une campagne salutaire


Une enquête a révélé les principales craintes des équipes et ainsi d’adapter une campagne de communication sur-mesure. 

Des affiches venant contrecarrer les idées-reçues ont été mises en évidences sur lesquelles l’on pouvait lire notamment : 

Se faire vacciner contre la grippe ne sert à rien apparemment le vaccin n’est pas efficace”
FAUX
Le vaccin réduit de moitié les formes graves de grippe et sauve 2 000 vies par an

ou encore :

Je ne me vaccine pas car il parait que le vaccin peut donner la grippe”
FAUX
Le vaccin ne peut pas inoculer la grippe, il ne contient aucun virus vivant

Une campagne d’affichage qui a visiblement eu un impact fort, puisqu’une nouvelle enquête réalisée après l’hiver 2018/2019 a permis de constater une augmentation de la couverture vaccinale du personnel de 37 %.

Si certaines carences sur la connaissance de la grippe perdurent, le CHU de Rennes a réussi cependant à améliorer significativement la protection des patients et des équipes.

Le groupe SOS Seniors s’est lui aussi mobilisé en lançant en octobre une campagne en faveur de la vaccination, baptisée Vaccination antigrippale : Tous concernés !

Les établissements du groupe ont reçu un kit de communication composé d’une affiche, d’un flyer, d’une brochure Le saviez-vous ? et de badges portant le message « Grippe, je suis vacciné(e) et toi ? ». Des journées de vaccination seront par ailleurs organisés en novembre dans les Ehpad volontaires.


Tout savoir sur la vaccination


De son côté, la Mutuelle nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social (MNH) publie un guide qui a vocation à répondre à toutes les interrogations que peuvent se poser les équipes soignantes. 

Infirmière, je dois faire une injection de vaccin à un patient qui me dit être traité par anticoagulant, que dois-je faire ?

Faut-il une assurance professionnelle spécifique si on vaccine ?

Infirmière, je suis contactée par un patient qui a reçu son bon pour la vaccination contre la grippe. Il me dit être sous chimiothérapie pour un cancer. Puis-je le vacciner ?

En tout ce sont 100 questions précises qui trouvent réponse grâce à ce guide réalisé avec le concours du Groupe d’étude sur le risque d’exposition des soignants aux agents infectieux (GERES).

Une initiative qui a vocation à prémunir les personnels contre tous risques professionnels.
Partager cet article

Sur le même sujet