Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

AS, IDE : tout savoir sur le métier d'assistant médical - 4000 créations de poste d'ici à 2022

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

4000 créations de poste d’ici à 2022

Depuis le mois de septembre les médecins peuvent se faire épauler par un assistant médical afin de libérer du temps de consultation. Un nouveau métier créé pour répondre à la pénurie de médecins, accessible notamment aux détenteurs et détentrices du diplôme d’Etat d’infirmier et du diplôme d’Etat d’aide-soignant.


Plus qu’un simple assistant administratif, l’assistant médical peut se voir confier par le médecin qui l’embauche des missions de nature variée : administratives bien sûr (accueil, création/​gestion du dossier informatique patient, recueil et enregistrement des informations administratives et médicales, accompagnement de la mise en place de la télémédecine dans le cabinet… Des actes qui représentent 7 à 10 heures de temps de travail hebdomadaire pour le médecin), mais aussi des tâches en lien avec la consultation (préparation d’actes techniques, prises de constantes…) ou des missions d’organisation et de coordination.

L’assistant médical n’est pas une secrétaire médicale : si le médecin choisit de faire de sa secrétaire médical son assistant médical, il devra procéder au remplacement de son poste de secrétaire médicale.

Pour accéder à ce nouveau métier, plusieurs voies possibles : 

  • un diplôme d’Etat d’infirmier (DEI) ;
  • un diplôme d’Etat d’aide-soignant (DEAS) ;
  • un diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (DEAP) ;
  • un certificat de qualification professionnelle (CQP) d’assistant médical.

Pour les détenteurs des trois premiers diplômes, il sera nécessaire de suivre une « formation d’adaptation à l’emploi dans le champ de l’organisation et de la gestion administrative d’un cabinet médical » dans un délai de trois ans après leur prise de fonction, stipule un arrêté daté du 7 novembre 2019.

Le texte ne donnant pas plus de précision quant à la nature exacte de cette formation.

4000 postes d’assistants médicaux doivent être créés d’ici à 2022. Le salaire d’un assistant médical débutant est estimé à 1 500 euros nets par mois.

En savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet