Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comment bien former et informer les aidants ? - Recommandations de la CNSA

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Recommandations de la CNSA

Face à la perte d’autonomie d’un proche, à l’annonce d’une maladie ou à son entrée en Ehpad, les aidants sont en demande de soutien, et notamment de formations dédiées. En présentiel ou à distance, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) livre ses conseils pour accompagner les aidants au mieux.

Les besoins des aidants, de mieux en mieux identifiés, incitent de nombreuses structures à se lancer dans la formation pour les aidants, qu’ils soutiennent une personne âgée qui vit à domicile ou en établissement.

Ces formations peuvent être spécifiques à une maladie, comme les formations délivrées par les associations France Alzheimer, France Parkinson ou d’autres organismes.

Elles peuvent aussi être proposées en ligne, à l’instar des tutoriels vidéos publiés par Futurâge, la Compagnie des aidants ou encore le centre hospitalier Elisabeth Désarnauts de Fumel, dans le Lot-et-Garonne.

D’autres encore sont destinées aux aidants dont le proche vient d’entrer en institution, et ont pour vocation de les aider à mieux comprendre le fonctionnement des Ehpad, le rôle des différents professionnels ou encore la vie quotidienne dans les établissements.

La CNSA s’est penché sur le sujet dans le cadre de son appel à projet 2019 sur l’aide aux aidants. L’analyse de 9 initiatives lui a permis d’identifier quatre points de vigilance :

  • La dilution de l’information : la Caisse invite les porteurs de projet à réaliser un benchmark préalable afin que son action s’articule avec les autres ressources existantes, afin de ne pas noyer l’aidant.

  • La complexité du projet : créer une formation en ligne requiert à la fois une expertise et un savoir-faire technique (rédaction du cahier des charges, élaboration des contenus…). Il faut donc veiller à réunir les compétences idoines au sein de l’équipe.

  • La co-construction des contenus : pour répondre aux besoins, définir les sujets prioritaires, il est indispensable de recueillir les besoins des aidants et de les partager avec les professionnels. La CNSA recommande de mettre en place des focus groups (groupe de discussion).

  • La pérennisation du projet : les aidants ont un recours ponctuel aux sources d’informations et de formation en ligne. Pour les inciter à continuer à utiliser un support, un outil, il faut penser à proposer régulièrement des nouveautés ou des actualités.

En savoir plus

Partager cet article

Sur le même sujet