Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer

Maladie d'Alzheimer : conseils pour réduire le stress d'un passage aux urgences - Et éviter autant que possible ses effets délétères pour le malade comme pour son aidant

Temps de lecture 2 min

0 commentaires

Et éviter autant que possible ses effets délétères pour le malade comme pour son aidant

Pour les personnes désorientées, les passages à l’hôpital, et en particulier dans les services d’urgences sont souvent sources de stress, de confusion, d’épuisement pour les malades comme pour les aidants. Si « l’hôpital du futur idéal pour la personne âgée ? C’est l’hôpital où elle ne va pas »*, reste qu’il est parfois nécessaire de se présenter aux urgences. Les conseils de la Fondation Médéric Alzheimer pour que tout se passe le mieux possible.


Avec la Société française de médecine d’urgence (SFMU), la Société française de gériatrie et gérontologie (SFGG), France Alzheimer, la Fédération hospitalière de France (FHF) et l’Union nationale des associations familiales (Unaf), la Fondation Médéric Alzheimer vient de publier le troisième numéro de ses Repères Alzheimer, consacré à l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs.

Si la publication s’adresse avant tout aux professionnels de santé, elle comprend cependant de nombreux conseils et témoignages qui pourront être utiles aux personnes concernées et à leurs aidants.

Comme ceux du National Institute of Aging, qui préconise notamment aux aidants : 

  • De venir accompagné d’un tiers (ami, membre de la famille) pour rester avec le malade pendant que l’aidant répond aux questions du personnel soignant si besoin ;
  • De prévenir immédiatement le personnel que le malade est atteint d’un trouble cognitif et lui donner les clefs pour communiquer avec lui ;
  • De rester calme et positif pour rassurer votre proche malade ;
  • De faire en sorte de rester si le malade doit passer la nuit à l’hôpital ;
  • De préparer à l’avance un « sac d’urgences » contenant tous les papiers nécessaires (carte Vitale, de mutuelle, directives anticipées, personnes à contacter…), les informations médicales essentielles (maladies, traitements, besoin de lunettes, de prothèses auditives…), des informations sur les habitudes et manières de communiquer avec le malade ; des vêtements de rechange et des articles de toilettes, de quoi écrire (pour noter les instructions et informations données à l’hôpital, un moyen de paiement.

Etre préparé à aller aux urgences permettra d’alléger considérablement le stress de l’aidant, et par ricochet celui de la personne malade.

Consulter le guide Repères Alzheimer 3 – Améliorer à l’accueil aux urgences des personnes âgées ayant des troubles cognitifs

* Rapport Grand âge et autonomie de Dominique Libault, mars 2019



Partager cet article

Sur le même sujet