Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La légionellose : obligations, précautions - Qu'est-ce que la légionellose ?

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Qu’est-ce que la légionellose ?

En 1976, lors d’un congrès aux Etats-Unis, rassemblant 4 500 anciens combattants de la guerre du Viêt-Nam, 29 personnes meurent à la suite d’une épidémie d’infection pulmonaire : la maladie du légionnaire” ou légionellose est découverte. La légionellose est une infection provoquée par des bactéries du genre Legionella pneumophile. Elle n’est pas contagieuse. Cette maladie, qui peut-être mortelle chez les personnes à risque, est une pneumopathie aiguë. Elle se caractérise par une infection pulmonaire, une toux, une fièvre élevée et une grande fatigue. Le délai d’incubation de la légionellose est de 2 à 10 jours. Les légionelles peuvent aussi être responsables d’infections respiratoires qui peuvent se présenter sous la forme de la Fièvre de Pontiac” (affection pseudo-grippale non accompagnée de pneumonie) dont on guérit spontanément en 2 à 5 jours. 

Les personnes à risques

Les personnes âgées, les nouveaux-nés, les personnes qui ont un mauvais système immunitaire, les sujets atteints d’une maladie respiratoire, les diabétiques, les personnes intoxiquées par l’alcool ou le tabac et les personnes immunodéprimées suite à une pathologie sont les personnes les plus sensibles. Dans les établissements de santé, les services hébergeant ces patients sont des zones à risque.

Où se développe la légionelle ?

La légionelle est présente naturellement dans les eaux douces. Plusieurs facteurs contribuent à la prolifération des légionelles dans l’eau :

  • les zones de stagnation dans l’eau (par exemple les bras morts)
  • une température de l’eau comprise entre 25 ° et 45 °
  • des réseaux entartrés
  • des réseaux corrodés.

Les installations sanitaires, les centrales de traitement d’air, les installations de climatisation, les incubateurs, les équipements médicaux producteurs d’aérosols, les fontaines d’eau sont des lieux à haut risque. 

La contamination de l’être humain

C’est l’inhalation d’aérosols d’eau contaminée diffusée sous forme d’aérosols ou de microgouttelettes, contaminés par des légionelles qui transmet la bactérie à l’être humain, par exemple, à l’occasion des douches.

OFIS (Office français d’ingénierie sanitaire) vous aide à prévenir les risques liés aux légionelles en vous proposant un diagnostic spécial légionelles” : le diagnostic ciblé des réseaux d’eau et des systèmes de climatisation.

Partager cet article

Sur le même sujet