Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maison de retraite médicalisée / Ehpad

Eviter l'entrée en urgence

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

Ma mère en maison de retraite ?

Ma mère en maison de retraite ? Jamais !” Pas une famille qui ne tienne à elle-même ce discours. Mais les bonnes résolutions ne durent pas forcément quand la dépendance handicape fortement une personne âgée. Rien d’étonnant donc, si 150 000 familles frappent chaque année à la porte d’une maison de retraite.

S.O.S

C’est souvent dans une situation d’urgence que le directeur de maison de retraite rencontre un candidat et/​ou sa famille. Conjoints, enfants, neveux quêtent brusquement un hébergement pour un parent que l’hôpital libère dans les 48 heures et pour lequel le retour à domicile est inenvisageable.

Le scénario est presque toujours le même :

Les hôpitaux limitent le temps d’hospitalisation ; les assistantes sociales, souvent débordées, convoquent les familles et leur demandent de trouver une solution, et c’est le début des visites d’établissements, la course aux documents administratifs introuvables mais indispensables à la constitution des dossiers d’inscription.

Le climat est partout le même aussi :

L’angoisse imprègne les familles et les proches à l’idée de voir un des leurs réintégrer un domicile inadapté à son nouvel état. A cette angoisse, s’ajoute une bonne dose de culpabilité de ne pas pouvoir prendre en charge ce parent âgé, pour des raisons tant professionnelles que familiales ou autres.

Le résultat de cette quête est souvent le même :

Les listes d’attente sont pleines de ” demandes urgentes “. Aucune place n’est libre au moment ou une famille la réclame. Mais brusquement, après plusieurs semaines d’attente, un coup de fil tombe : une place est libre. La décision doit être prise tout de suite.

Et c’est en 24 heures…

C’est en 24 heures que les personnes âgées se retrouvent catapultées dans un établissement loin de leur domicile, loin de leur famille et loin de leurs amis. Souvent, elles n ont même pas pu visiter le lieu auparavant… mais dans cet établissement, il restait ” une ” place !

Que penser des centrales de réservation ?

Ces organismes qui accompagnent les familles dans le choix d’un établissement s’affichent gratuits pour les familles, qu’en est-il ?

Partager cet article

Sur le même sujet