Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Autres maladies

Ostéodensitométrie

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

L’ostéodensitométrie est un examen de type radiologique qui permet de quantifier la teneur des os en minéraux (calcium et phospore). Ce sont ces minéraux qui donnent aux os leur solidité. Il est pratiqué chez les personnes à risque d’ostéoporose.

En pratique : cet examen est indolore et la dose de rayons‑X est très faible, correspondant à 1/​10ème de l’irradiation occasionnée par une radiographie des poumons.

Le patient est allongé sur le dos sur la table d’examen. Il doit rester immobile en respirant calmement pendant la mesure (de 5 à 10 minutes suivant le nombre de mesures et d’appareil).

La densité minérale osseuse doit être mesurée au rachis lombaire (bas de la colonne vertébrale), à la hanche, et éventuellement au poignet.

Le contenu minéral osseux obtenu est comparé à la moyenne de celui de la population générale, permettant de définir un seuil en deçà duquel l’ostéoporose est définie.

L’interprétation de l’examen est parfois délicate car certaines pathologies associées peuvent fausser la mesure. Elle doit donc toujours être faite par le médecin.

La répétition de l’examen (de préfénrece avec le même modèle d’appareil) permet de juger de l’aggravation ou de l’amélioration de la déminéralisation osseuse. Cependant un délai de un à deux ans semble indispensable pour qu’une variation du contenu minéral osseux puisse être mesurable par l’appareil.

Des techniques remplaçant les rayons‑X par les ultrasons sont en cours de développement. Elles permettraient de supprimer complètement l’irradiation.

Sous certaines conditions, il est pris en charge à 70 % par l’Assurance maladie.

Partager cet article

Sur le même sujet