Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Autres maladies

Scintigraphie

Temps de lecture 1 min

0 commentaires

La scintigraphie consiste à injecter au malade unproduit radioactif qui va aller se fixer sur l’organe que l’on souhaite étudier. L’examen est indolore, mais l’attente des rayonnements peut durer plusieurs heures, sans parler de la durée de l’enregistrement lui même (45 minutes).

Au niveau du coeur, les particules radioactives ne pourront pas circuler facilement dans les zones atteintes par un infarctus ou un autre défaut de vascularisation. La radiographie montrera un défaut de fixation radioactive.

Dans le poumon, la scintigraphie est prescrite essentiellement pour le diagnostic d’embolie pulmonaire. Une embolie est caractérisée par l’obstruction d’une artère pulmonaire, et les substances radioactives ne se fixeront pas dans la zone non vacularisée. Elle nécessite, pour être valable, des poumons exempts d’autres maladies, car l’image serait alors faussée.

Pour l’os, la scintigraphie procède de manière inverse. La fixation radioactive sera plus importante dans les zones malades, car ce sont elles qui sont vascularisées. Elle est utilisée pour le diagnostic d’une tumeur osseuse, d’une inflammation, d’une infection, voire d’une arthrose.

Partager cet article

Sur le même sujet