Agevillage

Les astuces d'un habillage élégant et facile

Miser sur les capacités et l'envie de s'habiller


Partager :

L'habit ne fait le moine, certes, mais rester élégant, être fier de son apparence, fait partie des plaisirs de la vie en société. Or nous restons des êtres sociaux jusqu'au bout de la vie. Nous suivons les codes vestimentaires, de jour comme de nuit. Mais quand la fragilité, la maladie s'en mêlent, l'habillage peut devenir difficile et l'on tombe alors dans la facilité... jusqu'au jogging permanent.
Quelques conseils pour proposer un habillage facile des vêtements qui font plaisir.

envie de s'habiller senior personnes agées

Raviver l'envie de s'habiller


Au fait, pourquoi s'habiller ? Pourquoi s'embêter à se vêtir de manière particulière ? Parce qu'en tant êtres sociaux, nous cherchons à respecter les codes et donc les vêtements adaptés aux circonstances (telle tenue pour aller faire les courses, faire le jardin, aller dormir...).
On peut trouver amusant de trainer en pyjama ou en jogging quelques heures voire quelques jours, mais cette envie persiste rarement, dépassée par le besoin de la rencontre avec les autres, chez soi, dehors...

Miser sur la mémoire procédurale


Enfiler son pantalon, son pull, ses chaussettes, ce sont des gestes appris, réappris, réalisés chaque jour, depuis des décennies. Les maladies neurologiques si elles fragilisent la mémoire, l'équilibre, la qualité des gestes, ne limitent que très tardivement l'accès à cette mémoire des automatismes que l'on appelle "la mémoire procédurale". Il s'agit alors de l'utiliser en montrant le vêtement, en le décrivant, en initiant le geste (d'enfiler, de déshabiller). Et l'on sera surpris de la capacité de la personne malade de vous suivre. Et quelle fierté de se voir élégant dans le miroir !

Adapter les vêtements


Certains vêtements seront petit à petit plus difficiles à mettre ? Installez-les au fond de l'armoire (hors de portée) et disposer devant les chemises à pression, les pantalons faciles à enfiler, les tenues douces, chaleureuses. Laissez la personne malade choisir entre deux vêtements, deux couleurs : quel plaisir de se sentir agir. Faites appel à des fées de la couture pour adapter les vêtements préférés des personnes rétractées, douloureuses comme l'association Eglantine à l'hôpital gériatrique Bretonneau. Des sociétés spécialisées proposent aussi des gammes de vêtements adaptés aux situations de handicaps (fauteuils). Enfile-bas ou chaussettes, accroche soutien-gorge, enfile bouton, chausse-pieds télescopique, lacets élastiques pour mettre et ôter ses chaussures sans dénouer les lacets, tire-bottes et même aide à la fermeture des bijoux : il existe aussi de nombreux outils astucieux pour s’habiller en un clin d’œil.

Stratégies pour rassurer


Valorisez les vêtements qu'il a choisis : "bravo tu es superbe avec cette veste, ces chaussures.... "
Expliquez ce que vous faites avec lui : "Je t'enfile le pull par la main droite, vas-y déroule ton bras..."
Percevez le moment où le déshabillage peut devenir angoissant. Disposez sur le lit voire donnez-lui le vêtement à venir. Gardez une serviette sur les épaules pour ne pas avoir froid. La personne va se sentir écoutée, en sécurité. Elle va voir et ressentir ce qui va se passer "après". Cela limite l'angoisse de se retrouver nu, déshabillé, perdu, sans comprendre la suite.

S'habiller en cas d'incontinence


L'incontinence implique des stratégies d'adaptation pour accéder facilement aux toilettes (fermetures faciles), valoriser le haut du corps (couleurs, longueur de gilet, de la tunique). Pensez aussi aux bodies pour changer facilement des protections importantes.

Voir aussi :
> Article "Comment s'habiller en cas d'incontinence ?"
> Rubrique "Incontinence" d'Agevillage
> Les conseils de Colette Roumanoff sur son blog "Bien vivre avec Alzheimer"


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -