Agevillage
  >   Actualités  >     >   Mortel, un podcast pour reg...

Mortel, un podcast pour regarder la mort en face


Partager :

Sujet tabou s’il en est, la mort est souvent tue, euphémisée.  Pourtant, poser les mots permet souvent de soulager, d’apaiser. Interroger notre rapport à la mort, penser ce dernier moment de vie, tel est l’objet du podcast lancé vendredi dernier par Taous Merakchi, Mortel.

Le sujet est difficile, sensible et peut heurter, avertit Taous Merakchi en introduction du podcast. Pourtant, il nous concerne tous et toutes… et nous y sommes rarement préparés.

C’est d’ailleurs ce qui a conduit l’autrice à créer ce podcast. Confrontée au cancer foudroyant de son père en 2015, la jeune femme s’est rendue compte que malgré l’ouverture de sa famille à ce sujet, son décès brutal en unité de soins palliatifs l’a profondément marquée, l’a changée.

Dans le podcast, elle revient sur ses ressentis, complété d’interviews de professionnels, de témoignages.

Une réflexion crue et intime qui a pour objectif ultime de se réconcilier avec sa propre mortalité mais aussi celle des autres.

Un nouvel épisode de Mortel sera diffusé un vendredi sur deux. Prochain épisode le 23 novembre.

Ecouter Mortel

Regarder la mort en face, c’est aussi l’accompagner jusqu’au bout. Face au sujet du suicide assisté qui revient sur le devant de la scène, plus de 175 associations de bénévoles en soins palliatifs se sont associés pour promouvoir l'accompagnement de la vie jusqu'au bout et dire non à l'euthanasie.

Ces femmes, ces hommes qui accompagnent patient et proches jusqu’à la fin, discrètement, ont choisi de prendre la parole pour porter l’attention « sur le développement des soins palliatifs, afin qu'ils soient enfin accessibles partout et par tous, conformément à la loi ».

12 raisons de dire non à l'euthanasie et oui aux soins palliatifs

A lire aussi
L’importance de la Toussaint – Bonjour Madame la mort


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

bivert

28/02/2019 10:02

soyons cohérent


Dans l'article intitulé "12 raisons de dire non à l'euthanasie et oui aux soins palliatifs" , les associations signataires affirment "L’interdit de tuer structure notre civilisation"... Certes, c'est écrit dans beaucoup de textes Mais si c'était vrai, pourquoi la France (et les autres pays de civilisation proche) consacrerait autant d'argent et d'énergie à fabriquer des armes, à former des militaires et autres agents de "sécurité", à financer tout un ministère (et ses sous-traitants) pour aller TUER de façon soi-disant "légale" ???? Pourquoi ne pas consacrer tout cet argent à travailler sur le "comment résoudre des conflits sans violence, sans tuer"? Pour que ce manifeste soit, peutêtre, entendable, il faudrait au moins qu'il soit cohérent: en l'état, ce n'est pas le cas Merci d'y réfléchir... . .



Murielle

26/11/2018 10:11

chacun son opinion


je trouve ce manifeste contre l'euthanasie très culpabilisant, infantilisant, donneur de leçons...j'ai toujours peur de la présence de la religion en toile de fond. n'est-il pas produit aussi par des biens portants ? les Suisses et les Belges sont-ils des criminels ? je ne le crois pas. est-il préférable de mourir de faim et de soif en soins palliatifs ? à chacun son avis. j'aimerais avoir le choix tout simplement.




Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -