Agevillage

Réforme des retraites

Les précisions de François Fillon


Partager :

François Fillon, ministre des Affaires sociales, a précisé jeudi 24 avril, sur France 2, les principales mesures du projet gouvernemental de réforme des retraites.

  • AGE DE DEPART A LA RETRAITE60 ans reste l'âge légal de départ possible à la retraite
  • DUREE DE COTISATION- "maintenir l'équilibre entre temps au travail et temps de retraite" à deux tiers, un tiers.- alignement du public, actuellement à 37,5 ans de cotisation, sur le privé à 40 ans en 2008. Des adaptations seront possibles pour certaines catégories comme les infirmières et les aides-soignantes, avec lesquelles des négociations seront engagées notamment sur l'intégration des primes (30 % en moyenne) dansleur salaire.- possibilité de passer à "41 ans de cotisation en 2012" pour tous les régimes- mécanisme de revoyure tous les cinq ans, à partir de 2008, pour adapter la durée de cotisation à la situation économique.
  • NIVEAU DES RETRAITES- garantie pour tous les Français d'une retraite "en moyenne égale aux deuxtiers de leur revenu de référence"- garantie pour les salariés ayant fait une carrière au Smic d'une retraite "au moins à 75 % du Smic"
  • TAUX DE COTISATION- le gouvernement ne veut pas augmenter les prélèvements obligatoires- en revanche, si les entreprises ne "permettent pas aux salariés d'atteindre l'âge légal de la retraite", il sera "obligé d'augmenter les cotisations"
  • CARRIERES LONGUES- départ à 58 ans pour les salariés qui ont débuté leur carrière à 14, 15 ans et qui ont 40 ans de cotisation
  • FINANCEMENT DES REGIMES DE RETRAITE- abondement, qui sera inscrit dans la loi, du Fonds de réserve des retraites (FRR, destiné à lisser la situation financière des régimes de retraite entre 2020 et 2040) par les privatisations futures des entreprises publiques- L'équilibre financier du système de retraites sera assuré pour 5 milliardsd'euros par l'allongement de la durée de cotisation- Le reste proviendra du redéploiement des "excédents du régime de l'assurance chômage" que le gouvernement estime à "10 milliards d'euros" en 2020 vers les régimes de retraite
  • MESURE D'INCITATION A RESTER AU TRAVAIL- Surcote de 3 % par an jusqu'à 65 ans pour les salariés qui travaillent au-delà de l'âge légal de 60 ans
  • MESURE D'INCITATION A LA CAPITALISATION- Un volet du projet de loi "permettra de rendre plus accessible aux Français, et en particulier aux Français modestes, la capitalisation".- extension de la Préfon (régime de retraite complémentaire par capitalisation dont la gestion est assurée par des assureurs privés, ndlr), qui existe pour les fonctionnaires, à tout le monde avec des avantages fiscaux qui seront "moins coûteux pour l'Etat"- extension des "plans d'épargne en entreprise " à "allonger" pour permettred'en faire des "outils d'épargne retraite"
  • AVANTAGES FAMILAUX ET CONJUGAUX- extension des avantages familiaux aux hommes, sans les remettre en cause pour les femmes- pensions de reversion : ouverture de ce dispositif aux hommes et suppression de toutes les conditions existantes (âge, non cumul avec un emploi) "de manière à ce qu'une femme qui perd son mari puisse toucher la pension de reversion même si elle n'est pas à l'âge de la retraite"
  • MESURES SPECIALES- mensualisation des retraites des agriculteurs, encore versées partrimestre


  • mis à jour le

    Partager :


    Vos réactions

    Il n'y a encore aucune réaction à cet article.



    Réagir à cet article :

    * ne sera pas affiché


    HAUT DE PAGE

    © Eternis SA -