Agevillage
  >   Actualités  >     >   A voir : Nouvelle cordée

A voir : Nouvelle cordée

Un documentaire enthousiasmant de Marie-Monique Robin


Partager :

Ils et elles s’appellent Anne, Philippe, Sébastien, Claire ou Pierrick. Leurs points communs ? Des parcours difficiles, mais aussi l’expérimentation « zéro chômeur de longue durée ». Pendant plusieurs années, la documentariste Marie-Monique Robin (Le monde selon Monsanto) a suivi cette aventure enthousiasmante. Son film Nouvelle cordée sort en salle ce mercredi.


« Zéro chômeur de longue durée », une utopie ? En tout cas, pas à Mauléon, la première commune de France à accueillir une EBE, entreprise à but d’emploi.

Car pour résoudre durablement le problème du chômage, il fallait innover. Dans une EBE, les salariés sont embauchés d’abord, et l’activité se développe après.

Pour permettre aux 17 premiers salariés de l’Esiam, l’EBE de Mauléon, de vivre de leur travail, il a donc fallu créer de nouvelles sources de revenus, adaptés aux compétences de chacun : recyclage des déchets des usines locales, revalorisation des tissus, des déchets agricoles, dépôt de pain, accompagnement à la promenade et services aux personnes âgées de la résidence autonomie de la commune…

Des activités qui n’existaient pas à Mauléon : hors de question de s’accaparer le travail d’autres personnes en emploi.

Les salaires sont financés en grande partie par l’argent qu’aurait coûté leur chômage à l’Etat (RSA, prestations sociales, coûts indirects…). L’EBE n’a plus qu’à financer 5000 euros par personne et par an pour verser un Smic à chacun, grâce à ces nouvelles activités, pas toujours rentables au demeurant : il s’agit aussi de rendre service à tous les habitants de la commune.

Au-delà du travail, les salariés de l’Esiam, pour certains en situation de handicap, pour d’autres en burnout ou en dépression, tous cassés par la vie, ont retrouvé une dignité, ont pu tourner la page.

« Si j’ai repris le sourire, c’est grâce à l’Esiam. Ma première paie, j’ai été chez le coiffeur. Je me faits des petits plaisirs maintenant », témoigne Sylvie, 58 ans, au chômage de 2013 à 2017 suite à une hernie discale.

Philipe a arrêté de boire, Pierrick a pu faire le deuil de sa femme sans se soucier de boucler les fins de mois, Sébastien peut « enfin se faire à manger sans dépendre des autres ».

Et aujourd’hui, l’Esiam compte 66 salariés.

Un modèle enthousiasmant de solidarité pour sortir de la grande précarité, à découvrir dès mercredi en salle.



Nouvelle cordée
Film documentaire de 114 minutes
Réalisation : Marie-Monique Robin
Sortie au cinéma le 20 novembre 2019
En savoir plus


mis à jour le



Partager :


Vos réactions

Il n'y a encore aucune réaction à cet article.


Réagir à cet article :

* ne sera pas affiché


HAUT DE PAGE

© Eternis SA -