Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : Prévi-chute, un "serious game" pour visualiser les risques de chute en 3D

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/11/2013

0 commentaires

Previ chute, outil ludique à prendre au sérieux

Prévi-chute le jeuPrévi-chute », un Serious Game pour éviter les chutes des seniors à domicile
Arkéa Assistance (filiale du Crédit Mutuel Arkéa) et le CESIM Santé (laboratoire né de la collaboration entre le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest et l’Université de Bretagne Occidentale) ont mis au point « Prévi-chute », un Serious Game qui a pour finalité d’éviter les chutes. 
Un « serious game » est un jeu de simulation dans un espace de réalité virtuelle. Pour « Previ chute », Arkéa assistance et le Cesim on choisi« la « réalité virtuelle 3D » pour sensibiliser aux risques de chutes d’une personne âgée vivant dans un appartement. Ce Serious Game est destiné aux seniors et aux professionnels de la santé.
Arkéa Assistance et le CESIM santé sont partis du constat qu’en France, le risque de chutes des personnes âgées de 65 ans et plus est élevé, et qu’il conduit souvent à une diminution significative de leur autonomie.

Compte tenu du fait que la moitié des chutes a pour cause un non-aménagement du domicile aux handicaps liés à l’âge, il fallait donc agir pour identifier les facteurs de risque à l’intérieur du logement et proposer des aménagements simples et abordables pour y remédier.
« Prévi-chute » se présente comme un outil de prévention et de formation pour prendre conscience des risques de chute de manière ludique. Conçu par la société Virtualys, il permet de simuler les déplacements d’une personne âgée dans son appartement grâce à la réalité virtuelle 3D. Le joueur est alors mis en situation et alerté sur l’ensemble des éléments qui peuvent entraîner une chute durant son parcours. Des solutions permettant de supprimer ces éléments lui sont également données.

« Prévi-chute est utilisé à des fins pédagogiques auprès des étudiants et des professionnels du monde médical, et notamment des infirmiers et des ergothérapeutes », souligne Erwan l’Her, Directeur des opérations du CesimSanté et responsable du service des urgences au CHU de Brest.
Partager cet article

Sur le même sujet