Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Tutelles : « il n'y a pas de solution » dit Valérie Labrousse, auteur de "Les Depossédés"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/10/2014

0 commentaires

Une enquête sur la mafia des tutelles”

Les dépossédés - Enquête sur la mafia des tutelles de Valerie LabrousseValérie Labrousse, auteur de « les Dépossédés, enquête sur la mafia des tutelles » a du courage. Elle a pris le temps de plonger dans l’univers opaque, éprouvant des personnes mises sous protection juridique. Et le livre qu’elle en ramène donne un coup de projecteur sur un monde de coupe jarrets, de margoulins et d’escrocs qui spolient en quasi-toute impunité des vieillards déboussolés, malades ou isolés. 

Le courage de l’auteur tient d’abord au fait qu’elle n’a pas cédé à la facilité et a pris soin de plonger autant que possible dans les dossiers. Les tutelles sont, comme toutes les histoires humaines qui relèvent du droit, choses complexes. Chaque affaire est différente d’une autre et l’expérience acquise sur l’un ne facilite pas forcément l’appréhension de l’autre.

Elle a eu ensuite le courage psychologique de rencontrer longuement des gens brisés par leur situation, souvent en grande difficulté et qui, quand ils ne sont pas méfiants envers l’inconnu qui frappe à la porte sortent leurs dossiers, exigent que l’on plonge dans une montage de papiers. 
Valérie Labrousse a eu enfin le courage de citer des noms, de mettre en cause des personnes, des associations qui s’enrichissent sur le dos des personnes qu’elles ont à charge de protéger. 

Les conclusions de l’auteur sont sans embages : quand des spoliations se produisent, elles sont le fait d’un système : le mandataire judiciaire qui travaille main dans la main avec le médecin, le notaire, l’agent immobilier et dans l’indifférence totale – et parfois la complicité — du juge et du greffier. « Le sport tutélaire, c’est surtout le renvoi de balle entre les différents acteurs du système alors que le dit système fonctionne précisément grâce à leur parfaite coordination ». D’où l’opacité.
De cette opacité découle l’un des défauts de l’ouvrage : il est impossible de se faire une idée globale du système global de spoliation. Le système des tutelles est-il tout entier gangrené ? Ou une minorité de faussaires seulement prospèrent-ils dans les failles de la protection juridique des majeurs ? Faute d’une enquête sérieuse de la part des pouvoirs publics, il n’est pas possible de mesurer l’étendue globale des dégâts. 

Pour l’auteur, la conclusion est claire : tout le système est gangrené, « il n’y a pas de solution » indique-t-elle en dernière page de son livre. 

19.95 euros
Broché : 260 pages
Editeur : DU MOMENT (25 septembre 2014)
Pour commander en ligne Les dépossédés — Enquête sur la mafia des tutelles de Valerie Labrousse
Partager cet article

Sur le même sujet