Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Bloquez, marchez, pédalez

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 27/07/2015

0 commentaires
Annie de Vivie

En cet été revendicatif, analysons plusieurs modes d’actions et leur déclinaison pour la cause des personnes âgés fragilisés (les autres se défendent bien tout seuls !).

> Bloquer les routes, les autoroutes, déverser des carottes, du fumier, de la paille... pourquoi pas ? Il faudrait réfléchir à ce qui incarnerait le mieux la cause des personnes âgées handicapées (des cannes, des fauteuils roulants, des produits d’incontinence, N’en jetez plus !).
Les vieilles personnes fragiles, tout comme les personnes handicapées, auront du mal à se rendre aux points de blocage névralgiques. Voir la réaction de Dominique Farrugia, aujourd’hui handicapé, ou de Axel Kahn, outrés par le report de l’accessibilité des lieux publics.

> Marcher, pour porter la voix de ceux que l’on entend pas : les personnes âgées, leurs proches aidants et les professionnels qui s’épuisent. C’est ce qu’a fait Jean Ricard, directeur d’établissement. Un accident de santé a secoué ses valeurs, ses engagements. Il s’est mis en route. Il a fait sa part” comme le raconte joliment la légende du colibri. Marcher, c’est déjà plus à la portée de tous, à tous les âges.

> Pédaler, pour diffuser les idées, alerter, communiquer un peu plus vite et plus loin qu’à pied. Je pense à la Vélorution” lancée par le mouvement citoyen Alternatiba, face au réchauffement climatique. Mais je pense aussi à l’opération Pédalons pour Alzheimer” dans le cadre des 30 ans de l’association France Alzheimer jusque fin septembre.

Alors, tous colibris cet été !
Et rendez-vous pour ma part le 24 août prochain… pour continuer à militer pour la cause des vieilles personnes fragiles.

Partager cet article