Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Dossier : les plateformes de répit

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 19/05/2016

0 commentaires

Aide aux aidants familiaux de malades d’Alzheimer

Dispositif du plan Alzheimer 2008 – 2012, la plateforme d’accompagnement et de répit est dédiée aux aidants d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Elle a pour mission de leur apporter soutien et répit avec des propositions proches de leur domicile. Nos explications dans ce dossier.

Plateforme de répit 2016De nombreux travaux

ont mis en évidence l’épuisement que peut provoquer chez l’aidant principal l’accompagnement au quotidien d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées et son impact sur sa santé, son niveau de stress, d’anxiété et de dépression.

Les plateformes d’accompagnement et de répit peuvent contribuer à prévenir cet épuisement, en accompagnant aussi bien la personne malade que son aidant, et en leur proposant des activités pour partager, ensemble, des moments de plaisir et de convivialité.

Pourquoi contacter une plateforme de répit ?

Les aidants qui se sentent isolés et épuisés aussi bien physiquement que moralement peuvent avoir recours à la plateforme de répit qui leur offrira une écoute attentive, un soutien dans la gestion des situations difficiles du quotidien, et leur permettra notamment de partager leur vécu avec des professionnels qualifiés et d’autres aidants. Ils y trouveront informations et conseils.

Une équipe constituée généralement d’un(e) coordinateur(trice) et d’un(e) psychologue accueille l’aidant et analyse la demande en vue d’une évaluation de la situation et des besoins.

Quels sont les services proposés ? 

— Une écoute, des conseils et la participation à des groupes de parole d’aidants.

- Diverses solutions de répit et/​ou de soutien dont le répit à domicile, des séjours de vacances pour les personnes malades et les aidants, des gardes itinérantes de nuit…

- Un soutien psychologique et si besoin, une formation pour permettre aux aidants de mieux gérer leur vigilance quotidienne au contact de la personne touchée par la maladie.

- Une aide au maintien de la vie sociale et relationnelle afin de lutter contre le repli et la solitude, avec notamment des activités culturelles, physiques et artistiques.

- Des informations et orientations vers l’offre existante en favorisant la rencontre avec les partenaires de proximité.

Comment les contacter ?

Rapprochez vous du Clic (Centre local d’information et de coordination) le plus proche ou consultez les coordonnées des plateformes de répit dans notre annuaire.

Partager cet article

Sur le même sujet