Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

En Tunisie, des hôtels se transforment en Ehpad pour des Français atteints d'Alzheimer

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 20/06/2016

3 commentaires
résidence carthagea à hammamet« Situé en front de mer, entre les remparts de la médina et la plage de sable fin de la station, sur un terrain de plus de 2,5 hectares… » Le descriptif d’un hôtel sur un catalogue d’agence de voyages ? Et non, il s’agit du futur premier Ehpad « franco-tunisien », qui doit ouvrir en octobre à Hammamet…

Depuis la révolution du jasmin en 2010 – 2011 puis les attentats en 2015, le tourisme tunisien est en bien mauvaise posture : l’an dernier, le nombre de touristes en provenance d’Europe a diminué de moitié (AFP).

D’où l’idée de la société Carthagea, basée à Paris, de convertir les grands hôtels désertés en « résidences médicalisées pour personnes dépendantes et spécialisées dans le traitement (sic) de la maladie d’Alzheimer ».

« Une aubaine pour la France comme pour la Tunisie »

La première d’entre elles, qui ouvrira à l’automne, est baptisée le « Saphir Palace ». Selon Carthagea, il s’agit d’ « une résidence qui associe les services d’un hôtel cinq étoiles à ceux d’un EHPAD classique ».

Parmi les prestations, un très bon ratio résidents/​personnel (1,5 professionnel, dont 1 soignant, pour 1 résident, contre 0,7 professionnel pour 1 résident en France), un service de sécurité, un accès à la piscine et à la « plage de sable fin » (dans quelles conditions de sécurité ?), un centre d’hémodialyse, des webcams dans chacune des 240 chambres pour communiquer avec la famille…

Car bien évidemment, ce type de complexes de luxe s’adresse à des personnes âgées en provenance d’Europe. 99 euros par jour, impossible ou presque pour un Tunisien souffrant de la maladie d’Alzheimer de profiter d’une place au Saphir Palace. En France, le reste à charge moyen hors aide sociale se monte à 61 euros par jour en province et 82 euros en Ile-de-France.

Même si les prestations offertes seront certainement de qualité – sur le plan hôtelier certainement, pour la prise en soin la question de la formation et des pratiques mérite d’être posée, de même que celle de l’éloignement des aidants… -, nos concitoyens âgés se laisseront-ils séduire ?

Partager cet article

Raphaëlle Murignieux

Bonjour, il faut contacter directement la société Carthagéa. Vous pouvez aussi demander une documentation sur leur site : https://www.carthagea.fr/

Tounsi

Bonsoir je vie en fran ce depuis 45 an j’ai le droits de préparé dernière jour de ma vie j’ai la mutuelle.
Payez en euro merci de m’envoyer quelques renseignements
Cordialement

Bouhenafkhadra13@Gmail.Com

Bonjour pourriez vous me renseigné au sujet de votre hpad Car je suis à la retraite Et je voudrais savoir comment en peux séjourné dans ce lieu que Jai vu sur les brochures très agréables je vie en france dans les bouche du Rhône Et je suis interesse mercis de me contacter

Sur le même sujet