Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aidants : les solutions de répits se mobilisent

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 12/12/2016

0 commentaires

Rencontres francophones du répit à Lyon

La Fondation France Répit organisait à Lyon ces 5 et 6 décembre les deuxièmes rencontres francophones du répit.
Après une première édition, il y a deux ans, qui appelait à la prise de conscience des besoins de répits des proches aidants, tout comme des personnes âgées, fragilisées malades, en situation de handicap, cette deuxième édition montre le déploiement de réponses variées sur les territoires, qui gagneront à être connues et pérennisées.

aidants

Des Plateformes de répits répertoriées sur l’annuaire d’Agevillage (voir Para à Vanves près de Paris), des séjours de répits comme ceux de France Alzheimer, des Villages Répits-Familles (VRF)… les solutions de répits sont relayées quasiment chaque semaine sur Agevillage.
Ces rencontres francophones du répit ont montré le besoin récurrent d’informer les aidants qui restent perdus dans le maquis de l’offre médico-sociale, entre les aides financières encore mal connues, les formes de services à domicile, les lieux de ressourcements (cafés, formations…) proposées par les associations de malades notamment. La newsletter hebdomadaire d’Agevillage, son agenda qui référence les initiatives transmises par les porteurs de projets et son annuaire de plus de 30 000 adresses constamment mises à jour ont été salués.

Zoom sur le projet de la Métropole de Lyon : la Maison du répit”
Soutenue par les collectivités, les pouvoirs publics, les groupes de protection sociale, cette maison sera située à Tassin La Demi Lune, à 10 minutes du centre de Lyon.
Elle va proposer des espaces modernes, clairs et conviviaux, où la vie va s’organiser au rythme de chacun : chambres et studios familiaux, espaces de détente et de bien-être, restaurant, lieux de vie partagés…
Elle va accueillir des aidants avec ou sans leur proche, des personnes malades seules lorsque leurs proches ne sont plus en mesure de les accompagner (problèmes de santé, épuisement).
Des « crédit » de jours de répit annuels, consécutifs ou fractionnés, seront contractualisés. La Maison va veiller à une continuité des soins reçus au domicile, en lien avec les médecins traitants. Des équipes salariées et bénévoles formés proposeront un accompagnement humain dans un environnement adapté (piscine thérapeutique, soins de bien être…).
Ouverture en 2017 !
Une initiative qui donnera surement des idées à d’autres métropoles.

En savoir plus sur le projet de Maison du Répit de la Métropole de Lyon” de la Fondation France Répit.

Partager cet article

Sur le même sujet