Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Edito : Ma lettre au Père Noël

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/12/2016

0 commentaires

Annie de VivieCher Père Noël,

J’ai bientôt 50 ans, et à 50 ans, on n’écrit plus au Père Noël.

On ne rêve plus de joujoux par milliers que tu déposeras dans la cheminée.

On a des rêves de grands. On parle de santé, de famille, de travail, d’une société durable, pour tous les âges…

Sur la santé justement, j’ai appris que tu avais dans ta hotte des lunettes qui pallient la DMLA (Light Vision), que les personnes malentendantes pourraient se renseigner dans les centres de prévention de leur caisse de retraite et que les chercheurs doivent ouvrir de champs de recherche sur cette satanée maladie d’Alzheimer car les médicaments actuels ne sont pas satisfaisants.

Quand les fragilités s’aggravent, cher Père Noël, comment vas-tu aider ces 20 à 28 % de personnes qui devraient bénéficier de l’Apa (allocation personnalisée d’autonomie) à oser la demander ?! Question de moyens, d’arbitrages financiers, de restes à charge… ? Tu pourras découvrir le comparateur des tarifs des Ehpad cette semaine, établissements pour personnes âgées dépendantes.

Noel intergénérationAgevillage et le service téléphonique Avec nos proches” donnent cette semaine dix conseils pour entrer en relation avec les proches aidants parfois difficiles à aborder. Nous plébscitons aussi toutes ces initiatives pour lutter contre l’isolement. Fais passer le message cher Père Noël.

En ces fêtes qui rassemblent les générations, il est aussi très sympa de voir tous ces résidents âgés, fragilisés, se relever pour l’occasion. Certains déposent un dessin, un poème, une chanson pour remercier tous ces professionnels, ces bénévoles qui prennent soin d’eux au quotidien.
Quel plaisir de voir la joie de donner, de recevoir : comme à la Résidence Les Monts du Matin à Besayes dans la Drôme, où les résidents sont les Mères et les Pères Noël des tous petits venus leur rendre visite.

Mais en fait, il paraîtrait que le Père Noël… c’est nous !

C’est ce qu’on va voir en 2017.
Je vous souhaite de belles fêtes et vous donne rendez-vous le 2 janvier prochain !

Partager cet article

Sur le même sujet