Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les Equipes Spécialisées Alzheimer pour un maintien à domicile et une meilleure qualité de vie

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 30/01/2017

0 commentaires

Les Equipes Spécialisées Alzheimer (ESA) ont été mises en place pour faciliter le maintien à domicile.

équipes spécialisées alzheimerDifficulté à prendre en charge les troubles cognitifs, manque de développement des activités de stimulation cognitive, mauvaises pratiques pouvant accélérer l’évolution de la maladie… Le maintien à domicile reste complexe pour ce type de maladie. Pourtant, comme pour toutes les autres pathologies, il reste le souhait premier de la personne malade, comme de ses proches.

C’est dans le cadre du Plan National Alzheimer (2008) puis du Plan Maladies Neurodégénératives que la France a largement amélioré les soins des patients atteints de démence, notamment grâce à la thérapie occupationnelle.

Les ESA, une approche globale auprès de la personne malade

Contrairement aux équipes de services de soins à la personne (SSIAD) qui dispensent des soins techniques, les ESA abordent le malade dans toute sa dimension : corporelle, fonctionnelle, psychologique et sociale. Elle prend également en compte son entourage en apportant soutien et conseils aux aidants.

Elle est composée de professionnels de soins, d’accompagnement et de réhabilitation tels que les ergothérapeutes et psychomotriciens, assistés par des assistants en soins en gérontologie, et encadrés par des infirmiers coordinateurs.

Leur intervention consiste à stimuler certaines activités de la personne malade et/​ou à maintenir son autonomie de manière sécurisée et efficace, tout en respectant ses habitudes de vie et son environnement. C’est ce qu’on appelle la thérapie occupationnelle.

La thérapie occupationnelle : une qualité de vie des patients améliorée

Une étude

, publiée par les chercheurs de l’INSERM (Unité 1219 « Institut de Santé Publique, d’Epidémiologie et de Développement ») dans le Journal of Alzheimer’s Disease a été réalisée auprès de 421 patients bénéficiaires d’une prise en charge ESA. Ils sont été suivis pendant 6 mois, durant les 3 mois d’accompagnement puis les 3 mois suivants).

Les résultats sont encourageants : les troubles du comportement des malades, le temps passé par les aidants à s’occuper de leur proche avaient significativement diminué au cours des 3 mois d’intervention, et restaient stables après cette période.

Les patients diagnostiqués les plus récemment retiraient le plus d’avantages en termes de déclin fonctionnel. Cela suggère que la thérapie occupationnelle devrait concerner prioritairement les patients aux stades précoces de la maladie d’Alzheimer pour optimiser ces bénéfices.

Cette étude montre tout le potentiel de cette prise en charge, aussi bien en termes de bien-être des patients que de leurs aidants.

Comment en bénéficier ?

Les ESA peuvent intervenir sur simple prescription médicale. Elles se déroulent sous la forme de 12 à 15 séances, sur une durée de 3 mois, et sont intégralement prises en charge par la sécurité sociale.
Une première rencontre a lieu au domicile pour élaborer un projet d’accompagnement avec l’équipe, votre proche et le ou les aidants.

A l’issue des séances prescrites, un bilan-évaluation est réalisé et transmis au médecin prescripteur, qui peut décider ou non de renouveler la prescription médicale.

Partager cet article

Sur le même sujet