Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

All you need is love

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/02/2017

0 commentaires

Le tabou de la sexualité au grand âge

On le sait et les Beatles nous l’ont chanté : All you need is love”, comment vivre sans amour ?
Et ce à tout âge.
Et oui, à tout âge.

Annie de VivieEn cette veille de la Saint-Valentin, comment ne pas penser à toutes ces vieilles personnes isolées, à ces personnes qui ne sont plus touchées, embrassées, caressées ?
Comment vivre si l’on n’est plus qu’un poids pour les autres ?
Or tant que l’on est en vie, la vie est là, sexuée, alors qu’elle fait battre les cœurs et parfois retomber amoureux.

Le joli lip dub « All you need is love » tourné en maison de retraite (à l’Ehpad La Villa du Tertre labellisé Humanitude) nous le montre. Le temps n’efface pas la vie, l’envie. Elles évoluent mais sont vivaces.

Aux Mimosas à Commequiers en Vendée, qui vient de célébrer la pose de la plaque de son label Humanitude, un Sexo café a été organisé pour oser en parler.

Dans cet établissement, personne n’entre dans une chambre où la pancarte a été retournée et indique « Ne pas déranger ». On réfléchit à des lits plus grands, un kiosque à journaux (de tous ordres) avec pourquoi pas des films… variés.

On explique aux professionnels qu’ils (elles) sont les seules personnes en contact avec les résidents, peau à peau, corps à corps. Des réactions instinctives peuvent alors être mal perçues, gênantes pour les uns, comme pour les autres.

Organiser des temps de paroles, d’échanges avec un professionnel comme un sexologue est libérateur.

Pour lutter contre l’âgisme et le tabou des tabous : la sexualité au grand âge. Le professeur Gérard Ribes de l’université de Lyon 2 rappelle dans ses ouvrages que ” Les familles sont les censeurs les plus importants de la sexualité de leurs parents”.

Bravo à l’équipe de Commequiers de cette initiative du Café sexo.

Et belle Saint-Valentin à tous.

Partager cet article