Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouble de la déglutition : comprendre la fausse route

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/08/2017

0 commentaires

En images

Amélie Wallyn est ergothérapeute. Sur Internet, elle partage ses conseils et outils pour aider à maintenir un proche à domicile le plus longtemps possible. Elle relaie ainsi un film de Cédric Vignal (Au fil de la prod) pour comprendre les troubles de la déglutition, les risques de fausse route.

déglutition

Le film réalisé avec les docteurs Szekely et Ruglio de l’AP-HP, montre la gorge et son croisement de deux routes : celle de l’air que l’on respire (via la trachée vers les poumons) et celles des substances que nous avalons vers l’oesophage et l’estomac.

les aliments mastiqués dans la bouche forment une boule compacte et mateuse appelé le bol alimentaire.

La langue amène ce bol alimentaire au fond de la gorge (le pharynx).

Cette arrivée déclenche le réflexe de déglutition qui consiste à bloquer les voix respiratoires pour les protéger et laisser entrer les aliments, l’eau vers l’osophage.

C’est une action involontaire.

En cas d’inattention, d’accident, et ce à tout âge, un peu d’eau ou d’aliment peut passer vers les voies respiratoires.

Le réflexe de toux les expulse et la salive les réoriente vers l’oesophage.

On voit bien que pour éviter les fausses routes (pour les personnes aux troubles neuromusculaires notamment) : il vaut mieux manger assis, bien droit et de favoriser le réflexe de déglution en invitant à bien mastiquer, à bien déglutir (en montrant, en mimant le geste devant la personne par exemple), en proposant des aliments et un environnement adaptés.

Trop d’aliments mixés, liquides risquent de des-entraîner ce réflexe de déglutition (voir étude récente). Il peut être ré-entraîner par les exercices des orthophonistes.


Partager cet article

Sur le même sujet