Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Habiller sans douleur : des bénévoles adaptent les vêtements à l'hôpital, en EHPAD

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/02/2018

0 commentaires

Modes et travaux inventifs

L’association Églantine à l’hôpital gériatrique Bretonneau de l’AP-HP regroupe des familles soucieuses de la qualité de vie du patient et de la qualité de vie au travail des professionnels soignants. A l’écoute des familles, sa présidente Colette MARCOTORCHINO a eu l’idée de répondre aux problèmes d’habillage des personnes rétractées, douloureuses… Elle a mis en place en 2012 un atelier couture où des bénévoles transforment, adaptent les vêtements des patients (boutons pression, velcros, attaches dans le dos…) et vont même jusqu’à créer avec l’aide d’une styliste, une ligne de vêtements esthétique, confortable et adaptée aux besoins. Le tout gratuitement.

association eglantine

C’est très difficile de voir son proche à moitié dénudé dans son fauteuil, ou habillé de l’éternelle « casaque hospitalière » souligne Colette MARCOTORCHINO. Nous réadaptons chaque garde-robe sans dénaturer le vêtement. Nous proposons aussi une ligne de vêtements qui redonne immédiatement une meilleure estime de soi. Avoir son proche bien habillé soulage aussi les familles, les proches. Cela nous donne encore plus envie de sortir, d’aller boire un verre ou déjeuner au restaurant.

Service qui veut rester gratuit


L’association Eglantine tient à offrir ses services et ses vêtements. « Il faut que chaque patient puisse en bénéficier facilement, que chaque soignant puisse faire appel à nous sans se poser la question de l’accessibilité financière de vêtement adapté » insiste Colette MARCOTORCHINO. Pour acheter les matériels (pressions, tissus, fils…) l’association vit des dons des adhérents, des personnes qui bénéficient du service, des mécènes (comme la Fondation Apicil), et aussi du soutien de l’association Vivre à Bretonneau qui tient la boutique dans la « rue commerçante » à l’entrée de l’hôpital, du MAEH(Mouvement pour l’Amélioration de l’Environnement Hospitalier), de la générosité de commerçants.
L’association espère obtenir un local pour que les salons des bénévoles soient moins envahis des travaux de couture.

Valorisation des résidents, des aidants et des soignants


« Ce n’est pas évident d’habiller des patients raides et très rétractés qui ne peuvent pas nous aider. Les chemises, les tee-shirts, les robes ouvertes à l’arrière sont très faciles à mettre et à enlever. Avec certains habits, non seulement on fait mal aux patients mais on se fait mal aussi » explique Linda HAMMAR, aide-soignante du service de Gériatrie à Orientation Psychiatrique. « Le service couture de Eglantine facilite la vie et la rend aussi plus gaie. « Il y a beaucoup de choix, ils sont jolis et esthétiques devant. Une chemise, c’est toujours mieux, c’est la classe ! «

Alliance personnes malades, proches, familles et professionnels


En mai 2017, l’association Églantine a aussi reçu le « Trophée Patient » de l’AP-HP qui récompense des actions et expériences innovantes
Il ne reste plus qu’à créer des bébés Eglantines dans toutes les maisons de retraite médicalisées ! L’occasion de regards croisés, d’échanges constructifs entre les personnes fragilisées, leurs proches, et les professionnels sur le prendre soin quotidien, les questions qui posent problème (choix des vétements, respect de l’intimité, de la singularité, restriction des libertés, contentions…)



Contact : ASSOCIATION ÉGLANTINE

Colette MARCOTORCHINO, Présidente de l’association Églantine
Hôpital Bretonneau, AP-HP, 23 Rue Joseph de Maistre, 75018 Paris
c.​marcotorchino@​orange.​fr — 06 26 12 07 23
www​.associationeglantine​.com

Crédit photo : © Eglantine — Communication HUPNVS — AP-HP

Partager cet article

Sur le même sujet