Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vieillir avec la trisomie 21

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/12/2018

1 commentaires

Du pédiatre au gériatre

La révolution de la longévité touche aussi les personnes en situation de handicap. A 75 ans, Thierry, porteur de la trisomie 21, a trouvé sa place dans l’Ehpad Bellevue à Duras (Etablissement pour personnes âgées dépendantes). Un guide aide à vieillir avec la trisomie.

Après le CAT (Centre d’aide au travail) : l’EHPAD

Originaire de Neuilly-sur-Seine, Thierry Langerock a d’abord appris à lire et à écrire dans l’IME (Institut Médico Educatif) du centre Hoffer à Paris. Puis il a travaillé dans ce qui s’appelait un CAT, aujourd’hui un ESAT (Établissements et services d’aide par le travail). Accompagné par une gouvernante, il vivra chez lui, auprès de sa mère qui va s’impliquer dans la création de services et institutions dédiées au handicap. Thierry développera ses talents artistiques et sportifs au point de participer aux épreuves de natation des Jeux Olympiques spéciaux. Le foyer de vie où il vieillissait ne pouvant plus le garder, il vit aujourd’hui dans l’EHPAD Bellevue de Duras, volontaire à l’accueillir.

Sa différence a rencontré quelques résistances. Mais sa présence, son écoute, sa gentillesse et son sens du contact, son bisou sur le front” quand ça ne va pas, font que Thierry, est maintenant très bien intégré. ll a été élu au conseil de la vie sociale (CVS) de l’établissement.

Guide de l’Institut Jérome Lejeune pour bien vieillir avec la trisomie 21

L’institut Jérôme Lejeune a pour ambition de proposer un accompagnement complet du pédiatre au gériatre, avec un dossier médical, enrichi et complété au fil du temps.

L’institut a publié un guide Bien vieillir avec la trisomie 21 qui aborde les pathologies liées au vieillissement qui s’accélèrent chez les personnes trisomiques (déficits sensoriels, hypothyroïdie, roubles du sommeil, arthrose, ostéoporose…) sans oublier l’association avec la maladie d’Alzheimer.

L’institut propose aussi des consultations gériatriques destinées aux personnes handicapées mentales de plus de 35 ans, avec un bilan général incluant une évaluation neurocognitive, ainsi qu’un suivi renforcé en cas d’apparition des signes de la maladie d’Alzheimer, avant 60 ans notamment.

L’institut fait partie des lauréats 2018 des Prix Klesia Handicap : voir sa présentation des consultations réservées aux personnes handicapées vieillissante en vidéo.

Partager cet article

Le Quere

Bonjour, mon frère agé de 65 ans va devoir aller en maison de retraite le 21 de ce mois .
Il vit depuis 7 ans dans une famille d'accueil ou il fait partis de la famille ( mariage, baptème, anniversaire bref ) il est considéré comme l'enfant de la famille.
En viellissant il commence à avoir des hallucinations des changement d'humeur ... cela devient trop compliqué pour que la famille d'accueil le garde .
J'angoisse de lui dire voir je ne c'est comment . pourriez vous m'aider
encore merci
cordialement

Sur le même sujet