Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Comprendre les fragilités

Edito : Eviter Alzheimer sinon bien vivre avec

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/03/2019

0 commentaires

Debout jusqu’au bout

Même si la recherche avance pour prévenir et dépister la maladie d’Alzheimer, on ne guérit pas encore et les médicaments aux effets insuffisants ne sont plus remboursés.

Les pistes pour prévenir et vivre au mieux avec la maladie d’Alzheimer sont donc bienvenues.

Cette semaine la méditation, le yoga, la musique, le toucher avec ce livre Pourquoi Bouddha n’a pas eu Alzheimer ?” sont mises en avant tout comme les Parcours du coeur pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

Chacun va rechercher des ressources comme celles que diffuse France Parkinson cette semaine.

A nous de vivre avec ces personnes malades auprès de nous, dans les familles, dans les villes, dans les villages, comme le montre le film Du miel plein la tête” dans les salles actuellement.

A nous d’adapter le logement pour le sécuriser et limiter les risques d’accidents domestiques, renforcés quand les personnes qui y vivent se désorientent.

Et quand une situation de crise survient on est content quand des services d’urgences de proximité existent comme au centre Cosem d’Auber à Paris. Saluons aussi cette carte d’urgence numérique” qui indique le traitement suivi et les personnes à contacter (proches et professionnels de santé).

On le voit, prévenir et vivre au mieux avec Alzheimer est un combat individuel et collectif. Découvrez les attentes des aidants dans le cadre du grand débat.

Mais nous en sommes convaincus chez Agevillage : on peut bien vivre avec ces maladies neurodégénératives, neuro-évolutives, si l’on est bien entouré de services, établissements, solutions de répit, professionnels formés, compétents, en nombre suffisant, accessibles, labellisés.

A chaque territoire de se demander s’il est vraiment Ami de ses Aînés” comme le suggère le programme de l’OMS décliné en France (Réseau francophone Villes Amies des Aînés).

Pour vivre et vieillir debout, jusqu’au bout, même avec ces maladies.

Partager cet article
Tags