Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Reconnaître les signes annonciateurs d'un état dépressif

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 29/07/2019

0 commentaires

Si la dépression n’a pas d’âge, ses signes sont trop souvent ignorés chez les personnes âgées. Il est donc essentiel d’y prêter une attention particulière, pour pouvoir y réagir et consulter le médecin, un psychiatre ou mieux encore un gérontopsychiatre.

« La dépression est un trouble mental courant se caractérisant par une tristesse, une perte d’intérêt ou de plaisir, des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation de soi, un sommeil ou un appétit perturbé, une certaine fatigue et des problèmes de concentration », indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais les personnes âgées présentent fréquemment d’autres symptômes, moins caractéristiques.

Proches et aidants pourront ainsi être attentifs aux manifestations suivantes :

- absence d’envie de se lever
- agitation, « hyper activité »
- négligence de ses besoins, de sa santé, de son hygiène
- irritabilité, agressivité
- apathie
- repli sur soi, isolement
- surconsommation de médicaments ou d’alcool
- douleurs qui se multiplient
- insomnies récurrentes, grande fatigue
- plaintes répétées de perte de mémoire, de baisse des capacités intellectuelles

Des signes répertoriés, notamment, dans le très complet Bien vivre chez soi, le guide du maintien à domicile édité par le Centre public d’action sociale de Namur.

Si certaines des informations qu’il contient ne concernent que les Namurois, il renferme tout de fois de nombreuses informations et des outils pratiques, organisés en huit thématiques : 

  • Quand la vie vacille, que votre équilibre bascule (annonce d’une maladie, isolement, dépression…) ;
  • Vos besoins élémentaires (conseils et astuces pour se repérer, trouver de l’aide, se déplacer, bien manger…) ;
  • Vivre avec la maladie d’Alzheimer (adresses utiles, solutions…) ;
  • Vos besoins de sécurité (aménagement du logement, conseils juridiques, lutte contre la maltraitance, gestion du patrimoine…) ;
  • Vos besoins de contacts sociaux (loisirs, animaux de compagnie…) ;
  • Votre besoin d’estime de vous (bénévolat, idées pour s’engager…) ;
  • Vos besoins au fil des saisons ;
  • Les besoins de votre aidant-proche

Télécharger le guide


A lire aussi : Faire face à la dépression

Partager cet article

Sur le même sujet