Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Des solutions pour rompre l'isolement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/01/2020

0 commentaires

La Journée des solitudes pour se mobiliser autour du fléau de l’isolement en France


Le 23 janvier se déroulera la troisième édition de la Journée des solitudes. L’occasion de sensibiliser sur la mort sociale” vécue en France par 300 000 personnes âgées selon l’association les Petits Frères des Pauvres. Focus sur quelques solutions qui permettent de rompre avec cet isolement. 



Une étude menée il y a quelques mois par les Petits Frères des Pauvres révélait que 4,6 millions de Français de 60 ans et plus ressentent de la solitude et 3,2 millions de personnes âgées sont en risque d’isolement relationnel.


Lutter contre l’isolement au niveau local


Face à ce risque et en vue des municipales, l’association vient de dévoiler des propositions à destination des candidats, afin de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

10 mesures qui visent à rendre la société plus inclusives, à renforcer les liens de voisinage ou encore à accompagner les personnes âgées dans le virage numérique : 
  • Construire une politique territoriale de proximité de lutte contre l’isolement des aînés en associant tous les acteurs locaux (publics, privés, associatifs, citoyens)
  • Rendre plus accessible l’espace public (aménagement urbain, transports…) pour permettre à nos aînés de vivre leur quotidien comme tout citoyen
  • Encourager et soutenir l’engagement citoyen et les solidarités de proximité
  • Faciliter les mobilités de proximité (transport à la demande, partenariats publics/​associatifs pour permettre aux aînés de sortir)
  • Favoriser le maintien et le retour des services et commerces de proximité
  • Développer des lieux d’animation et de convivialité là où habitent les personnes âgées
  • Soutenir les innovations comme les lieux de convivialité et les commerces/​services itinérants en milieu rural et dans les petites communes
  • Soutenir le développement de petites structures d’habitat alternatif pour personnes âgées en cœur de ville avec une approche domiciliaire et favoriser l’habitat intergénérationnel qui impliquent les jeunes et les aînés et où chacun garde son indépendance
  • Accompagner la lutte contre l’exclusion numérique des seniors (connexion, équipement, usages, maintien d’un accompagnement humain pour l’accès aux droits)
  • Soutenir la politique sociale d’aide au départ en vacances des personnes âgées, y compris au grand âge et/​ou en perte d’autonomie


Téléphone ou café : d’autres solutions pour éviter l’isolement


Dans cette logique et de façon totalement gratuite, la Caisse centrale d’activités sociales de Nancy avec le service Téléphon’âge accompagne des Nancéiens de plus de 60 ans vivant à domicile. 

Des coups de fil hebdomadaires, de 5 à 20 minutes, réalisés par des bénévoles qui permettent de lutter contre l’isolement d’environ 120 Nancéiens âgés.

Cette Journée des solitudes sera aussi l’occasion pour le réseau Coviva de poursuivre son opération Café chaud pour la cinquième année consécutive.

Cette initiative lancée par le réseau dédié au maintien à domicile des personnes âgées a pour objectif de sensibiliser sur l’isolement des aînés en proposant des moments conviviaux autour d’un café. 

Ainsi, du 23 janvier au 22 mars, un après-midi par semaine au sein de la vingtaine de structures du réseau Coviva ou parfois sur les places de marché, cette opération Café chaud proposera de recréer du lien et de combattre l’isolement des personnes âgées.
Partager cet article

Sur le même sujet