Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Trouver son lieu de vie

Marpa : des propositions pour conserver du lien malgré le confinement

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 27/04/2020

0 commentaires

La fédération nationale des Marpa monte au créneau pour préserver la santé physique et psychique de ses résidents


Alors que tous les regards sont aujourd’hui portés sur les hôpitaux et les maisons de retraite, la Fédération nationale des Marpa souhaite attirer l’attention sur ceux qui vivent en résidences autonomie. Des personnes âgées de 86 ans en moyenne affectées aussi par le Covid-19 et les mesures de confinement mais qui, comme toutes les personnes vivant à domicile, n’apparaissent dans aucun compte-rendu officiel.


Ce week-end, le syndicat de médecins MG France a estimé que la mortalité à domicile se portait fin avril à environ 9 000 décès.

Des décès non-comptabilisés dans les bilans quotidiens du directeur de la Santé qui ont été estimés en comparant avec les chiffres de la mortalité en 2019 à la même période. 

Une mortalité à domicile liée au coronavirus qui touche notamment les personnes habitant dans les résidences autonomie pour personne âgée (Marpa)4 résidents sont décédés (chiffres du 23 avril). 

Quatre de trop et nous ne lâcherons rien, nous tiendrons ensemble” a déclaré le responsable de la fédération nationale Jean-Christophe Billou.

Au-delà des décès, les effets du confinement peuvent avoir des effets particulièrement néfastes pour ces résidents qui perdent peu à peu tout lien avec leurs proches.

Pour lutter contre cette crise tout en continuant d’assurer le bien-être et la sécurité des résidents, la Fédération nationale des Marpa a formulé plusieurs propositions à destination des établissements. 

Pour rappel, les Marpa sont des résidences autonomie à taille humaine médicalisées en externe, qui accueillent des personnes âgées de plus de 60 ans, seules ou en couple, autonomes et valides (Gir 5 et 6).


Confiné mais toujours en lien !


Afin de surmonter cette épreuve, la fédération préconise notamment de favoriser les échanges par visio-conférences entre les résidents et leurs familles, chaque Marpa étant dotée d’une borne internet. 

Pour conserver ce lien précieux, la fédération propose aussi d’utiliser les accès privatifs extérieurs des Marpa pour permettre les contacts à distance au sein des résidences en respectant certaines précautions essentielles à la sécurité de chacun : 
  • Les résidents peuvent sortir sur leur terrasse et sur l’emprise foncière de la Marpa, et bénéficier d’un soutien psychologique des agents, à bonne distance si le personnel est équipé de masques. 
  • La famille ayant préalablement averti la direction de la Marpa et dans les conditions de sortie prescrites par la loi peut venir voir son proche résident de l’extérieur de la maison et à la distance recommandée par les pouvoirs publics (plus d’un mètre cinquante). Face à l’appartement du résident par exemple. Ce contact ne peut excéder 30 minutes et les proches visiteurs ne doivent pas dépasser deux personnes. 
  • Cette démarche n’a pas pu être autorisée dans toutes les Marpa car elle dépend de l’autonomie des résidents, de la configuration architecturale, de la situation de l’établissement (effectif en personnel), de la responsabilisation des familles.
Partager cet article