Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Connaître vos droits

Allocation personnalisée d'autonomie : plus de 40 % des bénéficiaires n'utilisent pas l'intégralité des aides

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 22/06/2020

0 commentaires

Le plan d’aide Apa à la loupe

L’allocation personnalisée d’autonomie (Apa), perçue par 1,3 million de Français âgés de 60 ans ou plus, sert à financer un « plan d’aide » pour les bénéficiaires qui vivent chez eux. En quoi consiste-t- il ? A combien se monte-t-il ? Qui le perçoit ?



766 900 bénéficiaires de l’Apa vivent chez eux. L’allocation sert à financer les aides nécessaires pour pouvoir rester à domicile s’ils le souhaitent.

Des aides humaines avant tout


Il peut s’agir de matériel spécifique ou aides techniques, comme un fauteuil roulant ou d’autres accessoires pour se déplacer, se nourrir, se laver… ; de solutions de portage de repas ou de téléassistance ; de fournitures d’hygiène ; d’heures d’accueil temporaire ou d’accueil de jour…

Mais dans les faits, l’immense majorité des plans d’aide sont constitués d’heures d’aide à domicile.

93 % des plans d’aide en contiennent, et 87 % en sont exclusivement composés.

500 euros par mois en moyenne


Les montants versés au titre de l’Apa varient :

  • en fonction du degré de perte d’autonomie, indiqué en « gir » (du gir 6 pour les personnes les plus autonomes au gir 1 pour celles qui ont le plus grand besoin d’aide) ;
  • en fonction des ressources du bénéficiaire.


En 2020, les allocataires peuvent percevoir jusqu’à :

  • 674,27 € en gir 4
  • 1 010,85 € en gir 3
  • 1 399,03 € en gir 2
  • 1 742,34 € en gir 1


Une somme de 508,23 € supplémentaire peut être attribuée si l’aidant du bénéficiaire a besoin de répit.

En 2017, le montant moyen versé au titre de l’Apa se montait à 500 euros. Une somme moyenne qui augmente avec l’âge, mais aussi la composition du foyer : ainsi, une personne en couple touchera moins qu’une personne qui vit seule.

Des aides humaines sous-utilisées

47 % des bénéficiaires d’aide humaine, soit 44 % des personnes qui perçoivent l’Apa à domicile, n’utilisent pas l’intégralité des heures d’aides à domicile prévues dans leur plan d’aide.

Un tiers des heures environ n’est pas consommé.

Plus la perte d’autonomie est importante, plus les heures sont utilisées : un bénéficiaire en gir 4 sur deux n’utilise pas toutes les aides, contre 39 % des personnes en gir 1.

En revanche, plus le reste à charge est elevé, plus le risque de sous-consommer est important. L’environnement proche et accessibilité des aides jouent également sur l’utilisation intégrale ou non des heures d’aides.

Des facteurs qui doivent être pris en compte par les professionnels qui définissent les plans d’aide.

A lire
Allocation personnalisée d’autonomie : en 2017, un bénéficiaire sur deux n’utilise pas l’intégralité du montant d’aide humaine notifié– Drees (ministère des Solidarités et de la Santé)

Pour aller plus loin

Partager cet article