Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bien vieillir (prendre soin de soi)

Répit : connaissez-vous l'accueil de nuit ?

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 17/08/2020

0 commentaires

Réveils multiples, déambulations, troubles du sommeil… les nuits des malades d’Alzheimer peuvent être très agités. Pour soulager les aidants, quelques dizaines de structures expérimentent des solutions de répit nocturnes.

Le centre de gérontologie des Abondances propose différents modes d’accueil : unité de soins de longue durée, Ehpad, accueil de jour… et depuis quelques mois, un accueil de nuit.


Toute l’année, un malade d’Alzheimer peut venir passer la nuit dans une chambre installée au cœur de l’accueil de jour. Il sera accompagné par une équipe spécialisée de 20 heures à 10 heures (8 heures le week-end), et pourra enchaîner sur une journée à l’accueil de jour.

Grâce au soutien financier de la Fondation Médéric Alzheimer, cet accueil de nuit est aujourd’hui gratuit.

Première rencontre

Les aidants qui souhaitent souffler une nuit doivent commencer par prendre contact avec la plateforme d’accompagnement et de répit des Abondances.

Ensuite, l’aidant et l’aidé sont invités à une première rencontre avec l’équipe, au centre.

« Il s’agit de connaître les habitudes de vie du malade, son niveau d’autonomie pour accomplir les gestes de la vie quotidienne, ses goûts, ses besoins, ses habitudes… » explique Yohann Vaslin, infirmier coordinateur de la plateforme.

Activités sur-mesure

Une nuit d’essai est organisée, au cours de laquelle différentes activités sont proposées, selon les souhaits de la personne accueillie : jeux de société, relaxation, télévision, collation en fin de soirée… Puis le lendemain matin, un petit-déjeuner « à la carte » est servi.

« En cas de déambulation, nous proposons des activités occupationnelles visant à apaiser la personne », détaille Catherine Renouard, assistante de soins en gérontologie. « Celles qui fonctionnent sont ensuite transmises à l’aidant. »

Lecture, musique, massage, installation d’une veilleuse : toutes les astuces favorisant le sommeil de l’aidé bénéficieront ensuite à l’aidant.

Nuits réparatrices

Des nuits réparatrices donc, pour l’aidant comme pour l’aidé.

Madame M. a eu recours plusieurs fois à l’accueil de nuit depuis son lancement. Elle en a d’abord profité pour rattraper du sommeil : « je ne voyais pas très bien comment j’allais continuer à passer des nuits sans dormir », témoigne-t-elle, son mari se levant régulièrement la nuit et s’égarant dans la maison.

Puis elle a commencé à s’accorder des sorties, à retisser des liens avec l’extérieur : l’accueil de nuit s’est avéré bénéfique pour sa santé comme pour son bien-être.

Aujourd’hui, les Abondances envisagent d’élargir les horaires afin de proposer un temps de répit plus conséquent. Le centre est aussi à la recherche de nouveaux financements, pour continuer à proposer ce répit nocturne une fois l’expérimentation avec la Fondation Médéric Alzheimer terminée.

Contacter la plateforme de répit des Abondances : 01 41 22 57 51 ou plateformeaidants@​lesabondances.​fr

Pour savoir s'il existe des solutions de répit de nuit près de chez vous, contactez le Clic (Maison des aînés, Point info seniors...) ou la plateforme de répit la plus proche.

Partager cet article