Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Vivre chez soi

Vivre chez soi : cinq conseils pour une salle de bain plus sûre et plus agréable

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 02/11/2020

0 commentaires

Les travaux peuvent continuer durant le confinement

Le confinement du printemps 2020 a fait naître des envies de rénovations chez de nombreux Français : en juin, 38 % d’entre eux souhaitaient réaliser des travaux et améliorer leur lieu de vie. Les règles du nouveau confinement permettent aux entreprises et aux artisans de la rénovation de continuer à travailler, pourquoi ne pas en profiter pour s’attaquer à la salle de bains ? Nos conseils. 

Une victime d’accident de la vie courante sur 5 est âgée de 60 ans ou plus. La moitié de ces accidents se produisent à la maison, notamment dans la salle de bain.

Ce lieu essentiel au bien-être doit donc être à la fois confortable et sûr, pour pouvoir prendre soin de soi dans les meilleures conditions possibles.

Malgré le reconfinement, il est toujours possible de réaliser des travaux chez soi. Vous souhaitez vous lancer ? Suivez le guide…

Miser sur la douche


Tout agréable soit-il de se prélasser dans un bon bain chaud, la baignoire représente une vraie source d’accident : pas facile d’enjamber son rebord sans glisser ou se blesser.

La solution ? La remplacer par une douche, et si possible une douche à l’italienne, de plain-pied.

Une nouvelle aide financière à destination des salariés retraités de plus de 70 ans ou en perte d’autonomie, mise en place le 30 septembre 2019, permet de financer ce remplacement et d’autres travaux d’aménagement de la salle de bain à hauteur de 5000 euros.

En savoir plus

A noter : à partir de 2021, les douches à l’italienne deviennent obligatoires dans tous les logements neufs, pour les appartements situés eu rez-de-chaussée et les maisons individuelles en lotissement à partir de janvier, puis pour tous les appartements à partir de juillet dès lors qu’ils sont desservis par un ascenseur, dans une optique d’accessibilité.

Voir aussi les autres aides financières

Travailler ses appuis

S’il peut être utile de prévoir un siège adapté dans la douche (stable et antidérapant), il faut aussi pouvoir s’en relever en toute sécurité. Pour ce faire, les barres d’appui seront une aide précieuse, dans la cabine, à côté des toilettes et pourquoi pas sur le trajet douche/​lavabo pour un appui supplémentaire quand on se déplace ?

Les barres d’appui en plastique rainurées ou ergonomiques seront à la fois moins froides et moins glissantes que leurs équivalents en métal ou en plastique lisse. 

Choisir le bon revêtement


Pour éviter les glissades mais aussi profiter d’une jolie salle de bain dans la durée, il est indispensable de choisir un revêtement de sol approprié : anti-dérapant, résistant aux projections d’eau et si possible non-poreux…

N’hésitez pas à demander conseil à votre artisan pour choisir le matériau qu’il vous fait, d’autant plus s’il possède la certification Silverbat.

Penser aux accessoires


Au-delà des travaux, certains accessoires s’avèrent particulièrement utile pour prendre soin de soi confortablement : miroirs grossissants, brosses à long manche pour se nettoyer le dos plus facilement, peignes ergonomiques…

Ces produits malins, et bien d’autres, sont disponibles dans les boutiques de matériel médical, qui restent ouvertes malgré le reconfinement.

Attention aux coups de chaud

Pour éviter les brûlures sans attraper froid, le plancher chauffant est tout indiqué.

Côté eau chaude, les robinets peuvent être équipés de bagues anti-brûlures, qui détectent et coupent toute arrivée d’eau dont la température est supérieure à 45°C. Ces objets coûtent quelques dizaines d’euros.

Il est aussi possible de régler la température maximale de l’eau chaude sanitaire au niveau de la chaudière ou du chauffe-eau



Plus de conseils pour aménager sa salle de bain et ses toilettes
Toutes les aides financières pour faire des travaux chez soi

Partager cet article